Tuberculose chez l'oiseau

Amaigrissement, Boiterie, Croûte, Diarrhée, Dysphagie, Epiphora, Exophtalmie, Inflammation De L'oeil ...

On rencontre surtout la tuberculose dans les élevages, zoos et poulaillers. Les perroquets, quant à eux, sont plus sensibles aux souches humaines et bovines, avec une possible contagion à l'Homme. Il existe plusieurs formes et localisations. Dans sa forme la plus courante, l'oiseau atteint maigrit, souffre de diarrhées, urine beaucoup et ses plumes sont en mauvais état. 

Il peut aussi, lors de lésions buccales (affections de la langue, palais), avoir des difficultés à s'alimenter.

De petites verrues et des croûtes peuvent aussi apparaître sur la tête, lors de manifestations cutanées.

Lors d'atteinte oculaire, l'oiseau développe une conjonctivite et parfois ses yeux sont exorbités. 

Lors d'atteinte osseuse et articulaire, l'oiseau peut boiter et avoir du mal à se déplacer.

Comment soigner son oiseau atteint de tuberculose ? 

Il existe un traitement quotidien, lourd, qui peut durer des mois, voire des années et qui a été mis en évidence par le Dr. vétérinaire E. Rosskopf. Cependant, dans la mesure où la tuberculose présente un risque pour l'Homme, il est conseillé d'euthanasier l'oiseau atteint.