Chlamydophilose - forme aiguë

Abattement, Ailes écartées, Amaigrissement, Anorexie, Convulsion, Diarrhée, Dyspnée, Epiphora ...

La chlamydophilose est une maladie virale causée par un virus à Chlamydophilae, et pouvant se transmettre à l'Homme. Elle se manifeste sous plusieurs formes. Sous sa forme aiguë, qui est celle la plus souvent rencontrée, l'état général de l'oiseau est affecté : il est très faible, reste en boule, les ailes plus ou moins pendantes et les yeux mi-clos. Il a de la fièvre, n'émet plus de sons. Il maigrit et a des difficultés à rester perché. 

On note aussi des troubles oculaires (kératite, blépharite, conjonctivite) et respiratoires (respiration rapide et difficile). L'oiseau éternue et on constate la présence d'un écoulement nasal. Côté digestif, il est pris de diarrhées et urine beaucoup. 

Enfin, en stade terminal de la maladie, l'oiseau est atteint de troubles nerveux tels que des convulsions, tremblements ou encore de la paralysie.


Il existe aussi une forme silencieuse : l'animal meurt alors sans signe avant-coureur. 

Comment soigner son oiseau atteint de Chlamydophilose ?

On ne soigne jamais définitivement la chlamydophilose qui reste en sommeil dans l'organisme et ressort comme lors de crises. Cependant, chaque résurgence peut être traitée à l'aide d'antibiotiques : le soin est long (45 jours) et ne doit en aucun cas être écourté, sous peine de créer un virus résistant à l'antibiotique utilisé. Idéalement, ce dernier est administré par injection ou dans l'alimentation, mais pas dans l'eau de boisson.

L'antibiothérapie étant longue, il est recommandé de fournir à l'oiseau des ferments lactiques (prescrits par le vétérinaire, ou éventuellement du yaourt), pour l'aider à maintenir sa flore intestinale qui pourrait être désagrégée par les médicaments.