Hyperparathyroïdisme secondaire à une néphropathie

Abattement, Diarrhée, Myoclonie, Ne tient pas perché, Picage, Plume cassée, Polyarthrite, Polydipsie ...

L'hyperparathyroïdisme secondaire à une néphropathie chez l'oiseau est la conséquence d'un dysfonctionnement rénal. Les reins n'arrivent pas à éliminer correctement la vitamine D3 par les urines.  L'oiseau est abattu, et il boit et urine énormément. Il régurgite et a la diarrhée. Il peut s'arracher les plumes (Picage), qui sont en mauvais état. Il a du mal à rester perché et ses articulations sont gonflées. Il arrive que l'oiseau soit pris de contractions musculaires.

Comment soigner son oiseau atteint d'hyperparathyroïdisme secondaire à une néphropathie ?

La prévention est de mise, en limitant les apports en protéines et en phosphore dans l'alimentation. Si les reins sont encore fonctionnels, du calcium peut être administré.