Aspergillose chez l'oiseau

Abattement, Amaigrissement, bec ouvert, Boiterie, Bruit Respiratoire, Convulsion, Diarrhée, Dyspnée ...

L'aspergillose est une affection causée par la prolifération de champignons microscopiques dans le système respiratoire. L'oiseau atteint a du mal à respirer (surtout après le moindre effort), il est faible et maigrit. Le plumage devient terne. Dans les cas les plus graves, la détresse respiratoire est fortement marquée, l'oiseau peut éternuer, avoir les narines qui coulent. Une conjonctivite et des convulsions, voire une parlaysie, peuvent aussi être observées.

Ce dernier peut ne pas montrer de symptôme, ou alors les développe lorsque la mycose est déjà présente depuis longtemps dans l'organisme. On observe 3 formes :

- la forme nasale, lors de laquelle la mycose creuse la paroi nasale jusqu'à créer un trou où on peut voir une masse jaune se développer.

- la forme chronique, lors de laquelle l'oiseau n'a plus faim et souffre de diarrhées. L'animal fatigue et maigrit. Il ne chante plus. L'oiseau peut souffrir d'une détresse respiratoire (bec ouvert), et de boiterie (si une masse aspergillaire se forme à proximité du nerf sciatique).

- la forme aiguë, lors de laquelle l'oiseau meurt rapidement de détresse respiratoire.


Comment soigner son oiseau atteint d'aspergillose ?

Il est important que la maladie soit prise tôt pour optimiser les chances de guérison. Le choix du traitement revient au vétérinaire, mais l'administration d'antifongiques par inhalation peut être proposée.

De nombreux examens sont envisageables pour diagnostiquer l'aspergillose (endoscopie, analyse sanguine, radiographie, etc.). Le vétérinaire décidera de la méthode la plus adaptée en fonction de la situation.

Le traitement se fait à l'aide d'antifongiques, en intraveineuse, en inhalation, en application locale, par la trachée, par voie oral. Le traitement est complexe et la molécule et la voie d'administration seront choisies par le vétérinaire pour maximiser les chances de guérison. Le traitement peut être long. 


Quelles autres pistes peut-on envisager ?

- Bronchite 

- Congestion pulmonaire