Picage

Picage

Le picage correspond à un trouble du comportement chez l'oiseau, qui arrache ses plumes ou celles d'un congénère. C'est une pathologie très fréquente qui laisse souvent au propriétaire un sentiment d'impuissance. 

Picage entre congénères :

Le picage entre individus peut avoir plusieurs explications comportementales. Le plus souvent, il s'agit d'une domination d'un oiseau sur un autre. On observe souvent les mâles déplumer les femelles au sein de leur cage. Les petits au nid peuvent également être victimes, allant jusqu'au cannibalisme.
Le surtoilettage, la jalousie, la surpopulation peuvent également être des facteurs à l'origine de picage.


Picage individuel :

Il arrive souvent qu'un oiseau en captivité s'arrache ses propres plumes, joue avec, les mâche, les déchiquète, etc. Il s'agit de la manifestation d'une anxiété et résulte de causes multiples :

- une mauvaise hygiène de l'oiseau et de son habitat ;

- un taux d'humidité trop faible ;

- une alimentation trop riche en graisse et carencée en calcium, sélénium, vitamine A, acides gras essentiels ;

- des parasites internes/externes ;

- allergie alimentaire ou à un élément de l'environnement ;

- solitude, ennui, manque de relations sociales ;

- frustration sexuelle ;

- Anxiété de séparation, jalousie ;

- Etc.

Comment soigner son oiseau atteint de picage ?

Il convient de rétablir les paramètres environnementaux de l'oiseau en adéquation avec les besoins de son espèce. Le vétérinaire pourra faire des analyses pour déterminer la cause du picage si elle est bactérienne, mycosique, parasitaires. Le trouble comportemental est à envisager si ces examens demeurent sans résultats concluants. S'il s'agit bien d'un picage comportemental, il faut alors s'intéresser à l'environnement de l'oiseau. 

Le changement d'habitude concerne aussi bien l'oiseau que le propriétaire : c'est à lui de modifier certaines habitudes mises en place, pour le bien-être de son animal. Donnez à votre oiseau uniquement des aliments convenant à son espèce, baissez la température de la pièce, augmentez le taux d'humidité, placez plus de jouets dans sa cage et incitez-le à faire plus d'exercices, placez-le dans une pièce claire et aérée et si possible faites-lui prendre l'air et le soleil. Il est également essentiel que l'oiseau ait un endroit de repli, une zone où il puisse se cacher s'il en a envie.

Dès la tombée de la nuit, placez votre animal dans une pièce calme et sombre afin que l'oiseau puisse se reposer entre 10 et 12 heures par jour. 

Enfin, les médicaments, traitements hormonaux ou antidépresseurs, ne sont à envisager que lorsque tous ces paramètres sont rétablis.