Maladies fongiques chez le poisson

Abattement, Amaigrissement, Bouton, Changement de nage, Écailles écartées, Mousse blanche, Nécrose, Plaie ...

Les mauvaises conditions de détention des poissons sont, comme dans beaucoup de maladies des poissons, pointées du doigt dans le cadre de maladies fongiques : température trop élevée, eau mal entretenue, surpopulation, blessure, etc.

- Pour la saprolégniose, on observe un mucus blanc à l'aspect cotonneux sur le corps et les nageoires.

- Pour les aphanamyces, on note la présence de boutons profonds, ulcérés.

- Pour les branchiomycoses, les branchies saignent et on observe des lésions nécrosées. Le poisson est faible et a du mal à respirer : il va respirer à la surface.

- Pour les Ichtyophus boferi,  la peau s'assombrit et le poisson nage de façon anormale. Il peut maigrir, être faible, avoir le ventre distendu et les écailles écartées, des plaies sur le corps.

- Pour les dermocystidium, on note la présence de lésions en volume, rouges, rosées à blanches sur le corps et dans les branchies. 

Comment soigner son poisson atteint de maladies fongiques ?

- Pour la saprolégniose, des bains avec des antifongiques spécifiques pourront aider à soigner votre poisson. Plusieurs traitements sont possibles. Certains produits naturels peuvent aussi être utilisés, comme le bleu de méthylène ou encore le permanganate de potassium.

- Pour la branchiomycose, baissez la température de l'eau. Un traitement antifongique pourra être prescrit par votre vétérinaire.

- Pour les aphanamyces, votre vétérinaire pourra vous fournir un traitement antifongique. Un traitement à base d'eau oxygénée 100 à 500 ppm (bain d'une heure) peut aussi être envisagé.

- Pour les dermocystidium, il n'y a pas de traitement spécifique. Cependant, la maladie peut guérir d'elle-même, ou vous pouvez appliquer chaque jour de la Bétadine® sur les lésions. Une exérèse chirurgicale peut aider à la guérison.