Hypothyroïdie

Abattement, Abîmé, Alopécie, Ataxie, Bradycardie, Hypothermie, Lichénification, Obésité ...

L’hypothyroïdie est une maladie hormonale fréquente, que l’on rencontre surtout chez certaines races de chiens comme le Boxer, le Pinscher ou le Golden Retriever. Le plus fréquemment, on observe un animal au ralenti, abattu, abêti, avec une grande prise de poids. Autre symptôme frappant : les problèmes de peau. Perte de poil sur les flancs, la queue, la zone du collier. Sur le reste du corps, le poil est sec, cassant. Sur certains endroits, on note des plaques roses, une peau plus épaisse. Le chien développe aussi des otites. Moins fréquemment, l’animal montre d’autres symptômes, comme des problèmes oculaires : ulcère (sorte de plaie dans l’œil) ; ou encore une modification des cycles chez la femelle, une atrophie testiculaire chez les mâle et un ralentissement du rythme cardiaque.

Comment soigner son chien atteint d'hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie nécessite la prise d’un traitement hormonal, à vie. Ce dernier n’est pas coûteux. Pour confirmer le diagnostic, le vétérinaire sera amené à faire une batterie d’analyses.


Quelles autres pistes peut-on envisager ?

- Obésité ;

- Autre type d’alopécie ;

- Syndrome de Cushing ;

- Production trop importante d’oestrogènes chez la femelle ;

- Tumeur des testicules.