Anémie aplasique

Abattement, Alopécie, Anorexie, Douleur Abdominale, Hématémèse, Hématome, Muqueuses Pâles, Paralysie ...

L’anémie aplasique est une affection que l’on rencontre chez les femelles qui ne sont pas stérilisées et qui ne sont pas non plus saillies lors de leurs chaleurs. Une maladie qui s’explique par les spécificités hormonales du furet femelle. Lors de leurs chaleurs et si elles ne sont pas prises par un mâle, elles demeurent tout de même en chaleur, tant que la saison le permet (le cycle se règle alors sur le nombre d’heures ensoleillées par jour). Selon le moment où débutent ses chaleurs, la femelle peut donc rester en oestrus durant plusieurs mois. L’anémie aplasique peut se manifester au bout d’un mois.

La furette atteinte manque d’énergie, montre une très grande fatigue. Elle ne mange plus, vomit, et on note la présence de sang dans ses régurgitations. Elle a mal au ventre, sa vulve est gonflée. Elle peut souffrir d’une paralysie partielle des membres postérieurs, et sur sa peau, on observe des bleus, hématomes, une pigmentation rouge. Elle perd les poils.

Comment soigner sa furette atteinte d'anémie aplasique ?

À partir de 4 mois d’anémie aplasique, le pronostic vital de l’animal peut être engagé. Il est donc nécessaire de l’emmener chez le vétérinaire dès l’apparition des symptômes. Ce dernier pourra procéder à une stérilisation en fonction de l’état de l’animal. Il peut mettre en place un traitement médical avant de décider d’opérer.

Le mieux, lorsque vous adoptez un furet femelle, est d’opter pour sa stérilisation dès ses 5/6 mois, à moins que vous ne souhaitiez en faire une reproductrice. Mais là encore, les saillies devraient être régulières pour éviter la maladie. La stérilisation demeure alors le meilleur traitement préventif.