Péritonite Infectieuse Féline - PIF

Abattement, Amaigrissement, Anorexie, Ataxie, Convulsion, Dyspnée, Fièvre, Inflammation De L'oeil ...

La PIF est une maladie virale causée par un coronavirus, que l'on rencontre souvent chez les chats vivant en groupe. La majorité des chats atteints sont jeunes et ont moins d'un an, mais la maladie peut toucer tous les âges. Elle se transmet généralement par les selles de chats contaminés même si ces derniers n'ont pas forcément déclaré la maladie. 

Généralement asymptomatique, la PIF se déclare lors d'un stress (hospitalisation, déménagement, etc.) et certains chats de race comme les Sacrés de Birmanie semblent avoir des prédispositions à la maladie.

On observe 2 formes de Péritonite Infectieuse Féline : la non-effusive (sèche) et l'effusive (humide). 

Le chat atteint de PIF est abattu, il a de la fièvre. Il ne mange plus et maigrit. Il peut avoir des difficultés respiratoires.
On remarque une ascite, c'est-à-dire un ventre distendu par un épanchement liquidien et les symptômes peuvent même évoluer vers des troubles neurologiques, comme une incoordination des mouvements (ataxie) et des convulsions.

Chez les jeunes sujets, la PIF peut occasionner un retard de croissance.


Comment soigner un chat atteint de Péritonite Infectieuse Féline ?

Plus il y a de symptômes, plus le diagnostic de la PIF est probable car s'il existe une multitude de tests, ils peuvent tous laisser des lésions à l'animal. 
La PIF est généralement mortelle, le vétérinaire devrait donc proposer l'euthanasie s'il est sûr de son diagnostic.
Dans certains cas où la PIF ne se manifeste pas de façon agressive, un traitement palliatif peut être proposé (des corticoïdes et des médicaments stimulant l'appétit).

Si le vétérinaire a un doute sur la maladie et si les analyses pour confirmer le diagnostic qont trop coûteux, le vétérinaire pourra mettre en place un traitement pour soigner les symptômes. S'il s'agit bien d'une PIF, la maladie évoluera rapidement et inexorablement.