Sinusite chez le cheval

Jetage Nasal, Pyorrhée

Une sinusite est une inflammation des sinus pouvant être provoquée par une mycose, une bactérie ou par un problème dentaire.

Lors d’une sinusite, le cheval a du pus qui coule de ses naseaux. Lorsqu'un seul naseau coule (sinusite unilatérale), on peut estimer qu'un sinus est rempli en tapotant dessus, puis en tapotant sur le sinus sain : une différence de son peut alors être constatée.

Comment soigner son cheval atteint de sinusite ?

Si le diagnostic n'est pas évident, le vétérinaire pourra confirmer la sinusite, soit par ponction, soit par radiographie. Il pourra ensuite faciliter l'évacuation des sinus à l'aide d'un traitement et de mucolytiques ou encore drainer les sinus et y injecter des antibiotiques. Si la sinusite persiste, une chirurgie peut être envisagée.

Quelles autres pistes peut-on envisager ?

- Kystes sinusaux


Exemple de cas de sinusite chez un vieux cheval 


Une vieille jument de 28 ans présente un jetage muco-purulent, une forte odeur de putréfaction et des traces de diarrhées. Sa démarche est modifiée et elle semble tanguer, comme lors d'une ataxie. Le vétérinaire est appelé pour une visite dans l'heure. 

Image titleJetage mucopurulent lors d'une sinusite. © Soigner son Animal


Le jetage mucopurulent oriente rapidement le diagnostic vétérinaire vers une sinusite. L'odeur dégagée par la jument viendrait du pus s'écoulant des naseaux. Sa température corporelle étant de 38,5°, on suppose que c'est la fièvre qui est à l'origine de courbatures et donc de la démarche modifiée. 
Quant à la diarrhée, elle serait également une conséquence de la fièvre. 
La sinusite étant parfois la conséquence d'abcès dentaires, le vétérinaire a installé un pas d'âne pour ouvrir la bouche du cheval et vérifier les dents. Aucune anomalie dentaire n'ayant été détectée, l'hypothèse probable serait une atteinte bactérienne facilitée par un mauvais état général (dû à l'âge, l'animal étant correctement traité, alimenté et soigné) et aux conséquences d'une affection hépatique passée.

Le vétérinaire a donc procédé à plusieurs injections d'anti-inflammatoires, d'antibiotiques et de mucolytiques. Ce dernier permet de liquéfier le mucus pour dégager les sinus. Un traitement par injection quotidienne est prescrit avec une visite de contrôle 10 jours après. L'infection devrait alors être passée et des analyses sanguines pourront alors être réalisées. 

Dans la situation présente, l'âge avancé et l'état général de la jument sont des facteurs aggravants de la sinusite, nécessitant suivi et surveillance.