Hernie Discale

Ataxie, Démarche Raide, Douleur, Incontinence, Paralysie, Rigidité

L’ensemble de la colonne vertébrale se compose de vertèbres, séparées par ce que l’on appelle des disques intervertébraux. La hernie discale résulte d’une action anormale sur le disque qui sert de jonction aux vertèbres. Cela peut provenir d’un traumatisme ou d’une dégénérescence. Il y a plusieurs stades dans la maladie, pouvant aller de la simple difficulté à se déplacer avec postures anormales à une paralysie et perte de sensibilité.

Comment soigner son chien ou chat atteint de hernie discale ?

Si votre chien a des difficultés à se déplacer, que ses mouvements ne sont pas coordonnés, que ses postures sont étranges MAIS qu’il ne semble pas souffrir et qu’il n’a pas d’incontinence, alors mettez-le au repos strict, dans une cage s’il le faut, pour limiter les mouvements, et ce, pendant environ 3 semaines. Un tel isolement nécessite néanmoins un suivi accru (observation, surveillance, hygiène) : changement régulier des chiffons sur lequel se trouve l’animal, changement de position, etc. Le but est d’éviter les escarres. Un passage chez le vétérinaire est tout de même recommandé, pour valider l’hypothèse d’une hernie discale, le stade de cette dernière et éviter d’éventuelles dégradations de l’état. Si votre chien a des symptômes plus poussés : incontinence, paralysie partielle ou complète, douleur, perte de la sensibilité au niveau des membres, etc. alors votre vétérinaire pourra vous prescrire un traitement avec corticoïdes, anti-inflammatoires, antalgiques, voire même une chirurgie lorsque cela est possible.


Quelles autres pistes peut-on envisager ?

- Fracture des vertèbres ;

- Thrombo-embolie ;

- Embolie fibrocartilagineuse ;

- Malformation congénitale de la colonne vertébrale ou de la moelle épinière ;

- Etc.