Tumeur

Amaigrissement, Anorexie, Masse, Polyurie

Chez le chien ou le chat, comme chez l’Homme, il existe divers cancers. Il s’agit d’une surproduction de cellules dans l’organisme, allant au-delà des besoins de ce dernier. Lorsqu’on parle de tumeur, on l’envisage sous deux formes : bégnine et maligne.

La tumeur bégnine a l’avantage de ne pas métastaser, c’est-à-dire de ne pas migrer et attaquer d’autres organes. La tumeur reste donc à sa zone de développement primaire, a peu d’impact sur l’état général de l’animal et peut généralement être enlevée grâce à une opération chirurgicale. La tumeur maligne est plus dangereuse : les cellules peuvent migrer et atteindre d’autres organes. Le cancer est alors plus difficile à gérer. On observe une dégradation de l’état général de l’animal. Une tumeur peut être rapidement décelée, même par le propriétaire, si elle atteint des tissus superficiels. C’est le cas des tumeurs cutanées, des tumeurs mammaires, des tumeurs de la bouche, etc. D’autres, attaquant des organes internes, ne sont pas décelables et ne pourront être mises en évidence qu’avec un bilan vétérinaire complémentaire. On retrouve dans les symptômes une baisse de forme chez l’animal : il ne mange plus, il est moins actif, il boit beaucoup, il perd du poids. Les autres symptômes dépendent de la zone touchée par le cancer : des difficultés respiratoires pourront par exemple être constatées lors d’une tumeur aux poumons.


Chez le chien et le chat, on rencontre fréquemment les tumeurs suivantes :


- Tumeur cutanée ;

- Tumeur hématopoïétique (comme une leucémie) ;

- Tumeur de la bouche ;

- Tumeur de l’appareil digestif ;

- Tumeur du foie – les métastases sont fréquentes ;

- Tumeur de la rate (hémangiosarcome) ;

- Tumeur des reins ;

- Tumeur de la vessie ;

- Tumeur des poumons – les métastases sont fréquentes ;

- Tumeur des vaisseaux sanguins ;

- Tumeur du cœur (hémangiosarcome);

- Tumeur des os (ostéosarcome) ;

- Tumeur des testicules ;

- Tumeur mammaire ;

- Tumeur ovarienne ou utérine ;

- Tumeur des fosses nasales.

Comment soigner son chien ou chat atteint de tumeur ?

La chirurgie est nécessaire, lorsqu’elle est possible. Le vétérinaire pourra ensuite proposer, en fonction de la tumeur décelée, de la radiothérapie ou de la chimiothérapie. Ces précédents traitements visent à guérir l’animal. Ils sont longs et comme beaucoup de traitements à long terme peuvent s’avérer coûteux pour le propriétaire. Selon les moyens des personnes, le vétérinaire pourra alors proposer, de mettre en place des soins palliatifs plutôt qu’un traitement curatif. Il s’agira alors d’améliorer la qualité de vie de l’animal pour les mois ou les années qui lui resteraient à vivre. La décision ne peut se prendre qu’après une discussion posée avec un professionnel vétérinaire, et après mure réflexion.