L’homéopathie en danger en Grande-Bretagne

Par Virginie Sowinski, le jeudi 17/12/2015 à 08h00

Le Royal College of Veterinary Surgeons (RCVS - Université royale des chirurgiens vétérinaires) a l’homéopathie dans sa ligne de mire à la suite d’un rapport du Parlement concluant à une « inefficacité » de l’homéopathie, car « scientifiquement infondée ». Une attaque directe qui met en péril l’alternative possible aux antibiotiques. 

Homéopathie en danger

Le RCVS mène actuellement deux campagnes auprès de l’Association vétérinaire équine de Grande-Bretagne afin de limiter l’utilisation de l’homéopathie dans la santé animale.

La première pétition demande ainsi l’interdiction pour tout vétérinaire de prescrire des traitements homéopathiques aux animaux suivis.

La seconde campagne demande au RCVS un positionnement clair vis-à-vis des propriétaires d’animaux. Ces derniers devront être systématiquement avertis dans leur choix d’homéopathie et devront fournir un consentement lorsqu’elle est utilisée ainsi qu’une décharge de responsabilité.

Par ailleurs, l’Institut national pour l’excellence clinique et le National Health Service ont d’ores et déjà mis fin au financement de l’homéopathie.

Une pétition qui menace le libre choix du praticien dans ses prescriptions et qui limite les alternatives possibles dans les soins fournis aux animaux, à l’heure où l’antibiorésistance est au cœur des débats vétérinaires.


Source : British Equine Veterinary Association

Ces articles pourraient également vous intéresser