Le Droit de l’animal fait son entrée à l’université

Par Virginie Sowinski, le dimanche 17/05/2015 à 21h14

Pour la première fois en France, l’Université de Strasbourg ouvre deux nouveaux modules au sein de sa formation « Éthique et Sociétés » : « Droit de l’animal », et « Éthique animale ». Deux axes d’enseignement inédits qui font écho au nouveau statut de l’animal, considéré depuis janvier 2015 comme un être sensible.

Image title

Les étudiants qui souhaiteront en savoir plus sur le Droit ou l’éthique de l’animal le pourront dès la rentrée 2015.

À la suite de la décision prise en janvier par l’Assemblée nationale concernant le statut de l’animal de compagnie comme être sensible, l’Université de Strasbourg a décidé de clarifier à son tour le statut de l’animal auprès de ses étudiants.

À ce jour, la condition animale est traitée dans le Code de l’environnement, le Code rural, le Code pénal et le Code civil, avec parfois des articles contraires et des exceptions.

Ainsi, alors que le Code pénal reconnaît dans les cas de cruauté la sensibilité de l’animal, ce n’est pas du tout le cas du Code de l’environnement. De plus, si la cruauté envers les animaux est interdite, elle est tolérée lorsqu’elle est culturelle (comme pour la tauromachie). Un méli-mélo que les étudiants en Droit et éthique de l’animal pourront démêler.


Avec ces nouvelles unités d’enseignement, les futurs professionnels du Droit auront la possibilité de défendre de manière efficiente les animaux, pour peut-être, à long terme, améliorer leurs conditions.


Source : Le Monde Campus

Ces articles pourraient également vous intéresser