Reptile : même une tortue peut être dangereuse pour les jeunes enfants !

Par Virginie Sowinski, le vendredi 14/08/2015 à 08h00

Des chercheurs ont compilé 20 ans de publications, soit 66 articles scientifiques, pour mettre en évidence le rapport entre les reptiles domestiques et la contamination de jeunes enfants aux salmonelles. Résultat : même une tortue qui semble inoffensive peut présenter un risque.

Image title


Le risque de contagion aux salmonelles provenant de reptiles est connu depuis les années 1960. Ces animaux sont en effet porteurs sains de la bactérie dans 50 % à 90 % des cas et représentent donc un risque pour les jeunes enfants. Aux États-Unis, on estimait même que 18 % des salmonelloses diagnostiquées chez les enfants de 1 à 9 ans en 1970 étaient le fait d’un contact qu’avaient ces derniers avec leur tortue domestique. Un chiffre porté à 12 % au début des années 2000.


Les salmonelles sont les bactéries les plus souvent impliquées dans les cas de gastro-entérites, mais elles peuvent aussi être à l’origine d’affections non digestives, comme des méningites. Les organismes fragiles, à l'instar des nourrissons, sont les plus exposés. Les études montrent d'ailleurs que chez les enfants très jeunes (moins d’un an), l’atteinte peut être grave, car elle peut entraîner des retards de développement ou même le décès (ce qui reste heureusement très rare). Une sensibilité qui doit amener les parents à prendre leurs précautions.

Or, le risque concernant les reptiles est d’autant plus grand que bon nombre de parents ne prennent pas de mesure particulière, faute d’information. Selon une étude publiée en France, en 2012, seuls 8 % des parents seraient au courant du risque de transmission de salmonelles du reptile à l’enfant. La prise de conscience est donc primordiale pour éviter à l’enfant une éventuelle contamination.

Il est ainsi plus prudent d’éviter tout contact entre le reptile et ce dernier, mais pas seulement. Les études ont montré que la contamination se faisait par contact direct dans seulement 21 % des cas. Dans 79 % des situations rencontrées, les enfants sont donc touchés par un hôte intermédiaire, les salmonelles survivant longtemps dans l’environnement, sur les vêtements des personnes qui s’en occupent et dans l’habitat.


Les reptiles peuvent être porteurs de salmonelle j


Si en France aucune information n’est diffusée sur le sujet, d’autres pays comme les États-Unis, l’Angleterre ou la Suède ont mené des campagnes de sensibilisation dans les médias. En Suède, ces campagnes ont même permis de diminuer le nombre de salmonelloses dues aux reptiles domestiques de 12 % à 6 %. Le CDC (Center for Disease Control And Prevention - USA) fournit quant à lui ses recommandations officielles :

"L’acquisition d’un reptile dans les foyers comportant un enfant de moins de 5 ans est déconseillée, et si un reptile est déjà présent au domicile, son éviction est recommandée lors de l’arrivée d’un nourrisson à la maison" *


Si vous possédez des reptiles et que vous avez de jeunes enfants, il est donc préférable :

- d'avoir ses reptiles dans une pièce ou un local à part, non fréquenté par les enfants ;

- de vous laver soigneusement les mains et de vous changer après avoir manipulé vos reptiles ;

- de nettoyer et désinfecter tout objet ayant été en contact avec l'animal en dehors du terrarium.  


L'information demeure à ce jour la meilleure arme pour prévenir toute contamination et certains pays l'ont bien compris. À votre tour d'informer : en France, trop peu de gens connaissent le risque que représente les reptiles domestiques dans la contamination des jeunes enfants aux salmonelles. Le savoir, c'est aussi prévoir et avoir les bons gestes pour limiter au maximum les risques de maladies.






* Si vous décidez de vous séparer de votre reptile, confiez-le à une personne de confiance ou à une association spécifique. Un reptile nécessite des soins particuliers et tout le monde ne peut pas s'en occuper comme il le faudrait. Ne l'abandonnez pas non plus dans la nature : il pourrait ne pas survivre ou déséquilibrer la faune locale dans laquelle il serait intégré.


Sources :

- Colomb-Cotinat M, Le Hello S, Rosières X, Lailler R, Weill FX, Jourdan-Da Silva N. Salmonelloses chez des jeunes enfants et exposition aux reptiles domestiques : investigation en France métropolitaine en 2012. Bull Epidémiol Hebd. 2014;(1-2):pages.

-Colomb-Cotinat M, Le Hello S, Rosières X, Lailler R, Weill FX, Jourdan-Da Silva N. Cas publiés de salmonelloses chez les jeunes enfants secondaires à une exposition aux reptiles : revue bibliographique 1993-2013. Bull Epidémiol Hebd. 2014;(1-2):pages.