Vaccin contre la toxoplasmose : une initiative qui a la patate !

Par Virginie Sowinski, le jeudi 23/07/2015 à 08h00

Un vaccin original contre la toxoplasmose est en cours de test : il est élaboré à base de nanoparticules de pomme de terre. Une stratégie révolutionnaire.

Image title


La toxoplasmose, responsable d’avortements et de malformations fœtales chez les mammifères, y compris chez l’Homme, n’avait jusqu’à ce jour aucun vaccin efficace.

L’Inra, l’Université de Tours et la faculté de médecine de Lille ont alors collaboré pour mettre au point un vaccin d’un nouveau genre : les protéines du parasite responsable de la toxoplasmose, Toxoplasma gondii, sont intégrées aux nanoparticules d’amidon issues de la pomme de terre, avant d’être inoculées par spray nasal.

Expérimenté sur les souris, ce vaccin présente des résultats édifiants : 2 doses différentes ont été administrées. Dans le premier cas, on observe un taux de survie de 100 % ; dans le second cas, une diminution du taux d’infection de 80 %. Des résultats d’autant plus encourageants que ces nanoparticules ne sont pas du tout toxiques et sont éliminées assez vite par l’organisme. À ce jour, les tests sont poursuivis chez la brebis avant de pouvoir être envisagés chez l’Homme.


Une découverte qui non seulement pourrait protéger les femelles gravides et les femmes enceintes contre la toxoplasmose, mais qui pourrait aussi révolutionner le traitement préventif d’autres maladies animales comme la coccidiose.



Source : Inra