Mobilisez-vous pour sauver Tahlequah et sa famille d'orques

Par Virginie Sowinski, le mercredi 19/09/2018 à 14h43

Ce weekend, Scarlet, petite orque de 3 ans, est décédée. Une tragédie alors que sa tante Tahlequah a porté le deuil de son petit pendant 17 jours cet été. Scarlet était le dernier petit de cette famille à avoir survécu. Depuis, tous sont mort-nés. Face à ce drame, des personnalités de Youtube se mobilisent. Suivez-les pour sauver les orques.


Il ne reste plus que 75 orques résidentes du sud et la survie de l’espèce est grandement menacée : les barrages empêchent les saumons dont elles se nourrissent de remonter la rivière et de se reproduire. Cette pénurie alimentaire pour les orques a de graves conséquences sur leur reproduction : depuis 3 ans, aucun bébé ne survit, les adultes sont en souffrance et les jeunes peinent à survivre.
Le weekend du 15 septembre, Scarlet, la dernière née de la horde, est morte. Les biologistes étudiant les orques avaient déjà alerté sur son état de maigreur et avaient demandé la réouverture des barrages pour la sauver. En vain.

Aujourd’hui, l’opinion publique, menée par des Youtubeurs, bouge pour faire changer les choses.


Des youtubeurs lancent une collecte de fonds sur Gofundme

Les youtubeurs Morgane Trussardi, Le Grand JD, Fab Wid Pix, Marie Wilde, Bruno Maltor et Léa Camilleri lancent le mouvement #WEARETHEORCA pour mobiliser le grand public au sort des orques de Colombie-Britannique.
Pour aider leur cause, ces personnalités du Web ont lancé une levée de fonds sur Gofundme et en 3 jours, 15.000 euros ont été récoltés.


La campagne de crowdfunding est toujours en cours, vous pouvez apporter votre soutien ici :

Image titleCliquez sur l'image pour accéder au crowdfunfing


Les sommes recueillies subventionneront les projets de :

- The Whale Museum, musée de la baleine qui étudie les orques et milite pour une plus grande protection de cette espèce ;

- Alexandra Morton, biologiste marine spécialiste des saumons sauvages et de l'impact des fermes d'élevage sur l'écosystème.

- Center for Whale Research, organisme à but non lucratif qui étudie et protège les orques, notamment au travers de recherches qui permettent de mieux comprendre cette espèce.


Le sort de Tahlequah, qui a porté son petit mort pendant 17 jours, a touché la planète. Nous ne pouvons pas rester inactifs. Nous ne sommes pas impuissants face à la situation : nous devons élever nos voix pour apporter notre aide aux orques. Avant qu'il ne soit trop tard.

Ces articles pourraient également vous intéresser