Nouvelles obligations légales pour les propriétaires de Gris du Gabon

Par Virginie Sowinski, le samedi 06/01/2018 à 20h24

Plus qu’un mois pour déclarer votre Gris du Gabon. Les propriétaires de cette espèce de perroquets ont en effet jusqu’au 4 février 2018 pour déclarer leur animal auprès des services vétérinaires.

Image title

Cette disposition fait suite à un bien triste constat : braconné à l’état sauvage, victime de la destruction de son habitat naturel, le Gris du Gabon a été classé en février 2017 comme espèce sauvage menacée d’extinction et transféré de ce fait à l’annexe 1 de la CITES *. Les propriétaires avaient 1 an pour se mettre à jour, que leur spécimen soit issu de l’élevage ou non.

Pour les retardataires, voici la marche à suivre :

  • - Déclarez-vous comme éleveur d’agrément (même si vous ne comptez pas faire de reproduction) auprès de la Direction de la protection des populations de votre département (cherchez l’organisme auquel vous êtes rattaché dans l’annuaire). Des documents à remplir et à renvoyer vous seront adressés.
  • - Si ce n’est pas déjà fait, prenez rendez-vous chez votre vétérinaire pour faire identifier votre animal, par puce électronique (sauf animaux pourvus d’une bague fermée sans soudure).
  • - Déclarez votre animal au DREAL dès qu’il est identifié et faites une demande de certificat intracommunautaire (CIC). Sans ce certificat, impossible de vendre, transporter en vue d’une vente, détenir en vue d’une vente ou passer une annonce de vente d’un Gris du Gabon.


Si vous possédez un Gris du Gabon et que vous n’avez pas encore pris vos dispositions, dépêchez-vous ! À partir du 4 février, si vous n’êtes pas en règle, votre perroquet pourrait être saisi et vous pourriez écoper d’un procès-verbal.


Source : Préfecture et service d'État en régions

Ces articles pourraient également vous intéresser