Que faire en cas d’abcès du pied chez le cheval ?

Par Virginie Sowinski, le mardi 19/01/2016 à 08h00

Les abcès du pied sont fréquents chez le cheval et surviennent souvent lors d’une lésion ou au printemps lorsque la consommation d’herbe trop riche et azotée crée un désordre hépatique. Quels sont les gestes à avoir et ceux à éviter ? Petit point avec Jean-Sébastien Marrocq, maréchal-ferrant et pareur dans le Var.

soigner un abcès chez le cheval

Un abcès est avant tout un processus de nettoyage de l’organisme, une élimination des toxines. Le cheval ressent une gêne, boite ou ne pose plus le pied. Après observation, l’hypothèse d’un corps étranger planté dans la sole doit avoir été éliminée.

La boiterie constatée lors d’un abcès est significative : l’animal relève le sabot très rapidement lorsqu’il s’appuie dessus. Souvent, le pied est chaud. 

Les abcès sortent généralement d’eux-mêmes sans avoir besoin d’intervenir. Néanmoins, si au bout de 3 jours rien n’apparaît, le maréchal-ferrant peut sonder le pied pour déterminer la zone douloureuse. À l’aide d’une rénette, le professionnel gratte la sole et dégage la partie susceptible d’être un abcès.


 Souvent, on voit un petit point noir. On gratte toujours de façon superficielle, mais jamais en profondeur, car il y aurait des risques d’infection. Si l’abcès est profond, alors on préfèrera faire un cataplasme de graines de lin trempées dans de l’eau chaude, pour accélérer le processus de maturation et faire sortir l’abcès », explique Jean-Sébastien Marrocq.


Une fois l’abcès sorti, il suffit de nettoyer une fois par jour avec de la ®Bétadine. Pour les chevaux au box, on conseillera en plus de ces soins courants de poser un pansement, afin d’isoler le pied de l’urine et des excréments de la litière.


Image title

Ces articles pourraient également vous intéresser