Que faire quand son cheval se plante un clou ou un tesson dans le pied ?

Par Virginie Sowinski, le mardi 17/11/2015 à 08h00

En balade, dans le pré ou à l’écurie, il n’est pas rare que le cheval se plante un corps étranger dans le pied : clou, éclat métallique, tesson de verre. Les propriétaires sont alors tentés de le retirer. Est-ce la bonne solution ? Voici les bons conseils lorsqu’un cheval se plante un objet dans le sabot.

Image title

Le premier réflexe du propriétaire lorsqu’il découvre que son cheval s’est planté un objet pointu dans le pied est de l’en retirer. Ce n’est pas forcément une bonne idée, car selon la profondeur de pénétration, l’objet peut avoir endommagé les structures internes.

Il est préférable de contacter au plus vite votre vétérinaire pour une visite d’urgence, afin d’effectuer une radiographie : cela permettra de déterminer l’angle d’introduction de l’objet, la profondeur et les structures atteintes (pouvant aller jusqu’à l’os).

Si le vétérinaire n’est pas disponible immédiatement, il se peut que vous soyez obligé de retirer le clou ou l’objet en cause par vous-même ou avec l’aide de votre pareur ou maréchal-ferrant, si ce dernier peut se déplacer.

Avant d’agir, il est impératif de déterminer l’angle d’entrée dans le sabot et le degré d’enfoncement. Prenez des photos sous différents angles pour les envoyer au vétérinaire ou pour les lui montrer lors de sa visite. Parlez-lui-en par téléphone : si l’objet semble coincé trop profondément, un retrait chirurgical peut être recommandé. Si au contraire vous avez le feu vert du praticien, retirez le corps étranger avec une pince en suivant le sens dans lequel il a percé, puis nettoyez la sole à l’aide d’une solution d’eau chaude et de sels d’Epsom (sulfate de magnésium). Enfin, bandez le pied.

Mettez votre cheval dans un box propre en attendant la visite du vétérinaire. Lors de sa venue, vous pourrez lui montrer l’objet, les photos, lui confier vos appréciations. Des indications qui pourront aider le praticien à recommander un traitement et à adapter son suivi.


Une atteinte profonde du pied par un objet pointu peut être grave et endommager les structures internes du pied : il s’agit d’une porte d’entrée pour les germes et les bactéries qui peuvent provoquer une septicémie. Les soins doivent donc s’effectuer en interne et en externe à l’aide d’anti-infectieux. La radiographie demeure la meilleure solution pour déterminer la gravité de l’atteinte et les soins à mettre en place.




Source : World Equine Veterinary Association

Ces articles pourraient également vous intéresser