Vous avez un chat mâle ? Apprenez-en plus sur le syndrome urologique félin

Par Virginie Sowinski, le lundi 16/11/2015 à 08h00

Le syndrome urologique félin est l’affection urinaire la plus fréquente chez le chat mâle, avec un taux de récidive allant de 50 % à 70 %. Lorsque vous reconnaissez les signes de la maladie, il convient de réagir rapidement et d’emmener le chat en consultation sans attendre.

Image title

Le syndrome urologique félin correspond à une obstruction de l’urètre par une pâte minérale (ammonium, phosphate, magnésium) de texture sablonneuse. Le chat souffre et va fréquemment à sa litière. Soit l’urine laissée est colorée (traces de sang), soit il n’y arrive pas et la litière reste sèche. On peut également l’entendre gémir.

Lorsque les calculs s’accumulent dans l’urètre, l’urine a de plus en plus de mal à être évacuée de la vessie. Lorsque l’obstruction est totale, la vessie se remplit jusqu’à éclater, ce qui peut causer la mort de l’animal. C’est pour cette raison qu’il est vivement conseillé de consulter un vétérinaire au moindre doute.

Lors de la consultation, ce dernier palpe la vessie du chat. S’il y a bien une obstruction, il la sentira plus large. Il placera alors une sonde par le pénis du chat pour débloquer le calcul en le repoussant dans la vessie. Une fois que l’urètre est libéré, l’urine peut enfin s’écouler (souvent mêlée à du sang). Lors d’un syndrome urologique félin, la chirurgie peut être nécessaire.

L’alimentation est primordiale pour les chats sujets à l’obstruction urétrale, car l’accumulation des cristaux est due à un mauvais pH de l’urine. Il est donc préférable d’équilibrer les apports en phosphore et magnésium, notamment en évitant les friandises et l’alimentation destinée à l’humain. Encouragez votre chat à boire plus, notamment en multipliant les gamelles d’eau et en renouvelant cette dernière régulièrement. Les chats préfèrent aussi l’eau en mouvement à l’eau stagnante : il existe des fontaines à eau spécialement conçues pour eux.


Pour éviter les complications, l’obstruction urétrale doit être levée en 48 h maximum. Si vous constatez que votre chat a des difficultés à uriner ou s’il montre des signes de douleur quand il le fait, alors prenez rendez-vous chez votre vétérinaire.



Sources :  Dr Beth Vesco-Mock, vétérinaire, pour The Sun-News

Ces articles pourraient également vous intéresser