Évitez le mal de dos chez le cheval grâce à des exercices simples !

Par Virginie Sowinski, le mardi 10/11/2015 à 08h00

Si le poids du cavalier peut avoir une incidence sur les douleurs dorsales chez le cheval, la préparation physique et la musculature du dos sont aussi des paramètres essentiels : il est ainsi possible de muscler le dos du cheval avec des exercices simples afin de renforcer la zone paravertébrale et prévenir d’éventuelles douleurs.

Les exercices pour éviter que le cheval ait mal au dos

L’Homme et le cheval ne sont pas si différents lorsqu’on aborde leurs maux de dos. C’est de ce postulat qu’est partie Hilary Clayton, vétérinaire chercheur dans le Michigan (USA), pour proposer des exercices de musculation de la zone dorsale chez le cheval. En effet, chez l’Homme, la lombalgie serait due à une atrophie d’un muscle paravertébral : le muscle multifide. Pourquoi les douleurs dorsales chez le cheval ne répondraient pas aux mêmes mécanismes ?


Pour le vérifier, 8 chevaux au repos (pas de travail ou d’entraînement), mais libres avec accès à un paddock, ont suivi une petite série d’exercices simples pendant 3 mois, à raison de 5 fois par jour, 5 jours par semaine :

- des flexions latérales de l’encolure (de gauche à droite). Il s’agit d’inciter le cheval à se toucher les flancs avec le menton (5 fois de chaque côté).

- des flexions ventrales de l’encolure (faire descendre l’encolure). Il s’agit d’inciter le cheval à baisser la tête pour descendre son menton entre les deux genoux (5 fois), puis entre les deux boulets (5 fois). *

Pour chacun des exercices, l’essentiel du mouvement doit se faire à la base du cou (C5-T1) et à l’atlas.

À l’issue de la période, il a pu être démontré que ces exercices de flexions permettaient également de contracter les muscles du rachis thoracolombaire, occasionnant un épaississement du muscle multifide de façon égale à gauche et à droite : travailler les flexions ventrales et latérales permettrait donc de muscler le dos du cheval.


Souvent sous-estimée dans le travail du cheval, la musculature du dos est pourtant une zone fondamentale : elle supporte le cavalier et sa tonicité permet de renforcer la colonne pour limiter l’impact du travail monté et prévenir d’éventuelles douleurs. Ces petits exercices sont faciles à mettre en œuvre et peuvent être bénéfiques pour le cheval, notamment avant le débourrage, chez le cheval travaillé ou lors d’une convalescence. Il est également conseillé de pratiquer ces petits exercices avant et après la monte, comme échauffement musculaire et comme étirements. 



* Les exercices sont réalisés à l’aide de friandises pour inciter le cheval à plier l’encolure de lui-même.  

Source : Hilary M. Clayton, EQUINE REHABILITATIVE EXERCISE: WHAT'S THE EVIDENCE?, Equine Veterinary Journal, 2011.

Ces articles pourraient également vous intéresser