Endocardite infectieuse du cheval : apprenez à reconnaître la maladie pour le sauver !

Par Virginie Sowinski, le lundi 26/10/2015 à 08h00

L’endocardite infectieuse est une maladie cardiaque bactérienne et son apparition peut être favorisée par une autre affection comme une gourme, une arthrite septique, une thrombophlébite ou une septicémie du poulain. C’est une maladie grave difficile à traiter et qui peut, en plus, entraîner d’autres complications (insuffisance cardiaque, augmentation de la taille du cœur, etc.).

signes de l'endocardite infectieuse du cheval

Il est difficile de l’identifier au premier abord, pourtant, il est possible d’augmenter les chances de survie du cheval lorsque la maladie est diagnostiquée tôt.

Un groupe de chercheurs de l’université de Liège a donc étudié neuf cas d’endocardite infectieuse entre 1994 et 2006, afin d’identifier les indices révélateurs de la maladie. Objectif : reconnaître assez tôt les signes cliniques de l’affection pour engager un traitement au stade précoce de la maladie.

Ils ont ainsi mis en évidence que la fièvre apparaissait dans 100 % des cas. Une accélération de la respiration était notée dans 77 % (associée à un souffle cardiaque et une accélération du rythme cardiaque) avec une dépression.

Chez un peu plus de la moitié des chevaux atteints, une boiterie d’origine indéterminée et une diminution de la prise alimentaire étaient aussi observées.


Certains signes doivent particulièrement alerter propriétaire et vétérinaire : une fièvre inexpliquée associée à une boiterie ou à l’apparition de molettes ou de vessigons. Si ces symptômes apparaissent chez un cheval, l’endocardite infectieuse doit être suspectée et une échocardiographie est recommandée pour confirmer le diagnostic.




Source : S.R. Porter, C. Saegerman, G. van Galen, C. Sandersen, C. Delguste, H. Guyot, H. Amory, Vegetative endocarditis in equids (1994-2006), J. Vet. Intern. Med., 2008, vol. 22, n° 6, pp. 1 411-1 416.

Ces articles pourraient également vous intéresser