Soignez le mal des transports grâce à l'homéopathie !

Par Virginie Sowinski, le vendredi 16/10/2015 à 08h00

Comme l’Homme, chiens et chats et NAC peuvent souffrir du mal des transports : salivation, nausées, vomissements (pour les espèces concernées) et changements de comportement peuvent alors être observés chez les animaux qui en souffrent. Il est pourtant possible de leur faciliter la vie grâce à l’homéopathie. Vous prenez la route pour les vacances ? Voici quelques conseils.

Image title

L’homéopathie a l’avantage de pouvoir être utilisée sur tous les animaux sans effet secondaire, alors que les antihistaminiques souvent administrés contre le mal des transports ont un effet sédatif et que la scopolamine, autre médicament indiqué, peut être toxique chez certaines espèces (comme le rat).


Quel traitement homéopathique contre le mal des transports ?

- Pour les animaux qui bavent, avalent, et cherchent l’air frais à la fenêtre, vous pouvez donner 2 à 5 granules de Petroleum 5 CH et de Tabacum 5 CH, 1 heure avant le départ puis toutes les heures durant le voyage.

- Pour les animaux qui bavent, avalent, et restent immobiles, à la recherche du chaud, vous pouvez donner 2 à 5 granules de Cocculus 5 CH et de Petroleum 5 CH, 1 heure avant le départ puis toutes les heures durant le voyage.

- Pour les animaux qui recherchent le contact, qui sont stressés ou restent en boule, vous pouvez donner 1 dose (un petit tube complet) de Gelsenium 15 CH la veille du départ et 1 dose avant de monter dans la voiture.

Si en plus votre animal est nauséeux, qu’il pleure et bouge beaucoup, ajoutez une dose de Ignata 15 CH la veille du voyage puis 1 dose le matin du départ. Les hypersensibles pourront aussi prendre 1 dose de Theridion 15 CH la veille du départ et 1 dose le jour même, avant de prendre la route.


Alors que les voyages peuvent pour certains animaux et leur propriétaire se transformer en cauchemar, l’homéopathie apparaît comme une solution simple, efficace et sans danger pour gommer ou atténuer les effets désagréables du mal des transports. Un conseil qui pourrait apporter plus de sérénité à ceux qui prennent la route en compagnie d’animaux sensibles.



Sources

Ces articles pourraient également vous intéresser