Prévention : ces maladies que votre chien peut vous transmettre

Par Virginie Sowinski, le dimanche 11/10/2015 à 08h00

La proximité du chien et de son maître peut être problématique dans le cas de zoonoses, c’est-à-dire de maladies transmissibles de l’animal à l’Homme. Si la rage est la maladie qui vient souvent à l’esprit, il en existe d’autres, moins connues, mais bien réelles.

Zoonoses du chien

Parasitisme


Les parasites internes chez le chien se retrouvent dans leurs excréments : des millions d’œufs de vers Ascaris sont ainsi déposés dans les parcs et jardins quand les propriétaires promènent leurs animaux. Même après décomposition des fèces, les œufs de vers survivent des mois dans les sols secs. Un jeune enfant jouant par terre, sur une surface contaminée, peut ainsi à son tour être infesté. Une fois ingérés les œufs migrent dans le corps humain, se développent et peuvent atteindre l’humeur aqueuse, ce liquide situé dans l’œil, entre la cornée et le cristallin. Cette infestation se nomme Toxocarose et peut conduire à une perte partielle ou totale de la vue, voire à une énucléation (retrait chirurgical de l’œil). C’est une expérience que vivent 700 personnes par an, aux États-Unis.


Ce même mode de transmission peut aussi correspondre aux ankylostomes, notamment sous un climat chaud et humide. Des vers microscopiques créent de petits tunnels sous la peau : rougeurs, plaques suintantes et fortes démangeaisons sont alors observées, notamment sur les zones en contact avec le sol. C’est la dermatite à ankylostomose.

Quelles précautions ?

Vermifugez votre animal idéalement tous les 3 mois afin qu’il ne dépose pas d’excréments contaminés dans votre jardin. Retirez les crottes dès le passage de votre chien, pour limiter au maximum les risques : une précaution qu’il serait responsable de prendre également dans les lieux publics. Si vous voyagez vers une destination tropicale, évitez de marcher pieds nus sur sols humides ou sur des plages où les chiens font leurs besoins.


Leptospirose


Hérissons et rats vivent dans nos jardins et notre environnement : ils y laissent leurs urines, excréments. Ceux porteurs de leptospirose peuvent ainsi contaminer les chiens, qui peuvent à leur tour transmettre la maladie à l’Homme. La leptospirose est une maladie bactérienne des voies urinaires qui peut même conduire à une insuffisance rénale ou une insuffisance hépatique.


Quelles précautions ?

Si vous voyez que votre animal a du mal à uriner, ou montre les autres symptômes de la leptospirose, emmenez-le sans tarder chez le vétérinaire. Désinfectez les zones partagées par l’Homme où l’animal aurait uriné (comme le jardin) et lorsque vous travaillez sur un sol que pourraient partager les rats et hérissons*, mettez des gants.




* Ne cherchez pas à éliminer les hérissons de votre environnement. Il s’agit d’une espèce protégée, utile pour la nature et qui a besoin de la protection de tous.


Source : Dr Jon Geller, vétérinaire à la clinique d’urgence vétérinaire de Fort Collins (USA), pour Coloradoan

Ces articles pourraient également vous intéresser