Votre chien ou votre chat a maigri ? Posez-vous les bonnes questions

Par Virginie Sowinski, le mercredi 30/09/2015 à 08h00

La perte de poids chez le chien ou le chat peut être liée à de nombreux facteurs, parfois bénins, parfois plus graves. Il convient donc de s’interroger lorsque l’on constate que son animal a maigri et de réagir rapidement, en fonction de l'origine de l'amaigrissement.


Votre animal est au bon poids lorsqu’une fine couche de graisse recouvre les côtes. Ni plus, ni moins. Faut-il alors s’inquiéter si votre animal perd du poids ? Parfois oui, parfois non. Cependant, quoi qu’il arrive, il faut réagir.

Perte de poids chez le chien

Dans les cas les moins graves, il s’agit d’une mauvaise alimentation, d’une hausse de l’activité physique, ou d’une mauvaise adéquation entre la qualité et quantité de nourriture donnée et l’exercice effectué quotidiennement par l’animal. Il convient donc de se poser les questions suivantes :


  • - Avez-vous changé son alimentation récemment ? Vérifiez que la nourriture donnée est adaptée à l’espèce, à l’âge et à l’activité du chien ou du chat. Il faut également vérifier les quantités recommandées. Elles sont souvent indiquées sur les paquets de nourriture industrielle.

  • - Est-ce qu’il sort et se dépense plus que d’habitude ? Si votre animal a augmenté son activité physique et que la qualité de l’alimentation n’est pas remise en cause, vous pouvez augmenter les quantités de nourriture données quotidiennement.


Si ces paramètres ne vous semblent pas responsables de la perte de poids de votre animal, une consultation vétérinaire s’impose.


  • - Depuis quand votre animal n’a-t-il pas été vermifugé ? Des parasites internes peuvent être à l’origine d’une perte de poids.

  • - S’est-il blessé à la mâchoire ? Avez-vous remarqué des difficultés à mâcher sa nourriture ? Votre animal peut éprouver des difficultés à se nourrir lorsqu’il s’est blessé ou qu’il a mal aux dents.


La perte de poids peut être accompagnée d’autres symptômes caractéristiques de pathologies. Notez tout comportement inhabituel ou signe qui vous semblerait anormal : posture, diarrhées ou constipation, soif, vomissements, fatigue, etc. Des éléments qui pourront aider votre vétérinaire à reconstituer toutes les pièces du puzzle et à établir son diagnostic. De nombreuses maladies peuvent en effet conduire à un amaigrissement et elles nécessitent des soins rapides et spécifiques :


L’amaigrissement chez le chien et le chat, s’il n’est pas la cause d’un mauvais apport alimentaire, doit être traité rapidement par un vétérinaire. Dans le cas de maladies, la perte d’état général peut avoir une incidence sur les pronostics de guérison : ne perdez pas de temps, votre animal en dépend.



Sources

Ces articles pourraient également vous intéresser