Votre cheval a-t-il déjà vu le dentiste ? Pensez-y pour sa santé

Par Virginie Sowinski, le mardi 29/09/2015 à 08h00

Les propriétaires font souvent passer leur vétérinaire ou leur maréchal-ferrant, en oubliant que leur cheval doit aussi voir d’autres professionnels de santé. C’est notamment le cas du dentiste équin. Quand le faire passer et pourquoi ? Quelques explications.

Dentiste équin. © Charlotte Chapron Dentiste équin. © Charlotte Chapron 


Les dents du cheval poussent d’environ 3 à 5 mm par an, et c’est la mastication qui permet leur usure. Cependant, cette dernière n’est pas régulière, ce qui occasionne des surdents ou des pointes d’émail. Des irrégularités qui peuvent gêner voire blesser l’animal.

Le quotidien du cheval n’est pas sans rapport avec ces anomalies dentaires. Alors qu’il devrait passer 70 % de son temps à brouter, le cheval au box, nourri à heures fixes, au grain ou au foin broyé, semble manifester plus de troubles de la bouche que celui qui vit au pré.


Mon cheval a-t-il besoin de voir le dentiste ?


Un problème de dents chez le cheval peut affecter son comportement général.


 Un cheval qui a mal aux dents peut réagir de plusieurs façons. À la monte, il peut se défendre, encenser (secouer la tête de haut en bas), être moins bien d'un côté que de l'autre, avoir du mal a s'incurver, ne pas accepter le mors, etc. Au repos, il peut avoir du mal à mâcher, faire des boulettes, baver, recracher des morceaux de grains à moitié broyés. De ce fait, il maigrit. Il peut également avoir des problèmes d'ossature, un souci dentaire pouvant avoir un impact sur le squelette. », explique Charlotte Chapron, dentiste équin dans le Var et les Alpes-Maritimes.


Lors d’un changement de comportement à la monte ou lors d’une difficulté à s’alimenter, le problème dentaire ne doit pas être écarté.

Il est conseillé de ne pas attendre avant de consulter un dentiste. Un poulain ou jeune cheval devrait ainsi voir un professionnel deux fois par an, car c’est une période où il y a un risque de persistance lactéale, les dents de lait ne tombant pas comme elles le devraient. Chez le cheval adulte, les périodes de contrôle devraient idéalement avoir lieu une fois par an. « Selon mon expérience, les ânes présentent généralement beaucoup plus d'anomalies que les chevaux, donc à ne pas négliger. », alerte Charlotte Chapron.


Seul un contrôle effectué bouche ouverte avec un pas d’âne peut permettre une bonne évaluation des dents de votre cheval. Pour que tout aille bien, pensez à faire passer un dentiste tous les ans et restez à l’écoute des réactions de votre animal.



Image title


Ces articles pourraient également vous intéresser