Chien agressif : les bons gestes pour éviter la morsure

Par Virginie Sowinski, le mercredi 29/07/2015 à 08h00

Nos animaux ont eux aussi leur caractère, leurs humeurs, leurs préférences et certaines situations peuvent les amener à montrer une certaine agressivité. Voici les bons gestes pour éviter de se faire mordre par un chien ou un chat.

Image title

Observez les signes annonciateurs d'une agression

Un animal attaque très rarement, voire jamais, sans signes annonciateurs. Il faut donc savoir les reconnaître. Un chien peut ainsi grogner ou avoir le poil hérissé, bien sûr, mais aussi rester raide (la queue raide), le regard de côté, impassible à nos sollicitations. Une attitude qui ne veut pas dire qu’il est content ou qu’il est indifférent, mais qui peut sonner comme un avertissement. Le regard est aussi important, chez le chien comme chez le chat : les yeux sont ronds, fixes et l’air est menaçant. Dans ces cas-là, n’insistez pas.

Concernant les chats, il existe plusieurs causes d’agressivité, un sevrage prématuré, ou un syndrome du tigre. Certains individus n’aimant pas la contrainte se laissent caresser puis se lassent rapidement. Dès les premiers signes de nervosité (mouvements de queue, coups de pattes sans griffer ou morsures sans appuyer), arrêtez.


Évitez les situations à risques

Certaines situations peuvent ne pas être appréciées ou mal interprétées par l’animal et déclencher une attaque.

- Si vous ne connaissez pas le chien, n’allez pas au contact. Appelez-le et laissez-le venir à vous afin qu’il vous sente et détermine par lui-même que vous n’êtes pas une menace. Si vous voyez qu’il préfère rester en retrait, ne forcez pas l’approche et respectez son choix.

- Ne vous approchez pas d’un animal qui mange, d’autant plus si vous ne le connaissez pas.  Respectez aussi son espace de vie (panier, niche, enclos) et surveillez les jeunes enfants qui s’approchent souvent en toute innocence et sont vulnérables.

- Évitez de toucher certaines zones pouvant être sensibles, comme le ventre chez le chat.

Si l’animal est en présence de son propriétaire, demandez-lui si vous pouvez vous approcher : il connaît son animal et saura vous dire si oui ou non il y a un risque.


Quelle réaction avoir face à un chien agressif ?

Si l’animal est menaçant, vous serez tenté de rester immobile. Or, cela peut être pris comme un refus d’obtempérer. Commencez par vous adresser à l’animal d’une voix douce, pour apaiser la situation. Si malgré cela, le chien reste menaçant, ne lui faites pas face. Détournez-vous lentement, courbez un peu le dos et ne le regardez pas directement. Éloignez-vous doucement, sans courir, car il pourrait vous poursuivre.


Animaux qui se battent, que faire ?

Qu’il s’agisse de chats ou de chiens, le mieux est de ne pas s’interposer directement : de nombreuses blessures par morsures sont dues à l’intervention de propriétaires dans les attaques. Même si ce dernier veut bien faire et tente de calmer les esprits, sa présence lors d’agressions entre chiens aurait tendance à intensifier l’agressivité, la peur du maître étant ressentie par l’animal. Lors de bagarres, éloignez-vous.

Si vous sentez à l’approche d’un autre chien que votre animal pourrait l’attaquer, mettez-vous face à lui pour lui bloquer la vue et ordonnez-lui de s’asseoir afin de le calmer. Maintenez l’ordre vocal tant que vous sentez la situation à risque.
S’il s’agit d’une bagarre de chats en intérieur, sortez de la pièce et laissez la porte ouverte pour laisser à l’un des deux la possibilité de fuir.


Enfin, votre confiance en l’animal doit toujours être relative et mesurée : une enquête menée en 2011 a montré que les morsures étaient « plus nombreuses et plus graves quand la personne connaissait le chien mordeur »*. Un constat qui doit pousser à la vigilance.




* Enquête menée par l’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’Association des vétérinaires comportementalistes Zoopsy.


Source : ASV - n°91 / Santevet

Ces articles pourraient également vous intéresser