Stérilisation Partie 2/3 : la stérilisation a-t-elle un impact sur le comportement ?

Par Virginie Sowinski, le dimanche 19/05/2019 à 18h00

La stérilisation est actuellement au cœur des débats. Conspuée ou encensée, elle n’en demeure pas moins la technique de contrôle de la reproduction la plus répandue. Impact sur la santé, sur le comportement, stérilisation précoce, stérilisation des animaux errants ou techniques alternatives, nous résumons les connaissances actuelles sur le sujet dans un dossier en plusieurs parties. Dans cette deuxième partie, nous abordons l'impact de la stérilisation sur le comportement du chien. 


Certaines études ont tenté de faire le lien entre stérilisation et changements de comportements. Toutefois, aucune ne se démarque vraiment et certaines sont même complètement contradictoires.

Par exemple, une étude indique que les chiens non castrés seraient plus faciles à entraîner (1), alors qu’une autre conclue l’inverse (2).

La stérilisation rend-elle les chiens agressifs ?

Quel lien entre stérilisation et agressivité ?

Ce qui demeure le plus important quand on parle de comportement, ce sont les réactions « indésirables », comme l’agressivité. 

Pour cet aspect, une étude menée sur 209 chiens mâles et 382 femelles a souligné qu’après stérilisation les chiens montraient plus de modifications du comportement que les chiennes : les chiens mâles les plus agressifs se calmaient dans 61 % des cas après castration, alors que les chiennes agressives se montraient plus douces après stérilisation dans 53 % des cas (3).

Des résultats qui pourraient correspondre à ceux d’un autre projet de recherche expliquant que la castration chez le chien réduirait les risques de morsures (4).

Les chiens stérilisés se montreraient plus calmes et doux que les chiens entiers, et la stérilisation diminuerait les risques de morsures.


Pourtant, là encore on peut trouver des études aux conclusions opposées.

Des recherches ont montré que la castration de chiens mâles des rues ne causerait aucun effet sur leur comportement sexuel ou l’agressivité des sujets (5). Le bilan d’une autre étude relate que la stérilisation induirait au contraire plus de comportements indésirables chez les chiens. Cependant, la conclusion de cette dernière fait part de limites importantes dans la recherche et, de l’avis des auteurs, la prudence serait de mise quant aux conclusions hâtives qui pourraient être tirées quant à un lien de causalité entre stérilisation et comportements indésirables (6).


Le lien entre stérilisation et comportement est encore un vif sujet de débat pour lequel plusieurs réponses pèsent dans la balance. Il est à ce jour difficile d'avoir un avis bien tranché sur la question et le choix de stériliser ou non, avec le comportement pour argument, peut relever soit d'une décision éthique, soit être le fruit d'une discussion entre le praticien et le propriétaire, dans le cadre du soin personnalisé d'un individu. 


Sources et références : 

(1) Farhoody P, Zink MC (2010) Behavioral and physical effects of spaying and neutering domestic dogs (Canis familiaris)

(2) Serpell JA, Hsu Y (2005) Effects of breed, sex, and neuter status on trainability in dogs. Anthrozoös18:196–207

(3) Takeuchi Y, Houpt KA, Scarlett JM (2000) Evaluation of treatments for separation anxiety in dogs. Journal of the American Veterinary Medical Association 217:342–345

(4) D’Onise K, Hazel S, Caraguel C (2017) Mandatory desexing of dogs: one step in the right direction to reduce the risk of dog bite? A systematic review. Injury Prevention 23:212–218.

(5) Garde E, Péreza GE, Vanderstichel R, Dalla Villa PF, Serpell JA (2016) Effects of surgical and chemical sterilization on the behavior of free-roaming male dogs in Puerto Natales, Chile. Preventive Veterinary Medicine 123:106–120

(6) McGreevy, Paul D et al. “Behavioural risks in male dogs with minimal lifetime exposure to gonadal hormones may complicate population-control benefits of desexing.” PloS one vol. 13,5 e0196284. 2 May. 2018, doi:10.1371/journal.pone.0196284

Ces articles pourraient également vous intéresser