L'alimentation pour soigner la sénilité chez le chien âgé

Par Virginie Sowinski, le jeudi 10/01/2019 à 22h33

Une étude parue en décembre 2018 a mis en évidence les éléments de l’alimentation qui améliorerait la santé des chiens âgés souffrant de démence ou de sénilité (syndrome de dysfonctionnement cognitif).


Le syndrome de dysfonctionnement cognitif (SDC) est une maladie touchant le chien vieillissant qui peut s’apparenter à de la démence ou de la sénilité. Ce trouble a d’ailleurs quelques traits communs avec la maladie d’Alzheimer que l’on observe chez l’Homme : comme elle, le SDC provoque des changements neuropathologiques tels qu’une atrophie du cortex ou une angiopathie amyloïde cérébrale.

Lorsque le chien souffre d’un SDC, il est désorienté. Il ne sait plus trop où il va, ce qu’il fait. Il a des troubles du sommeil et peut très bien se réveiller en hurlant la nuit, tout comme il peut somnoler toute la journée. Il peut souffrir d’incontinence et est souvent anxieux.

Chez l’Homme, les scientifiques ont réussi à isoler certains facteurs de risques pour la maladie Alzheimer : une carence en DHA (acide gras Omega-3), une homocystéine sanguine élevée, une carence en B6, B12 et en acide folique, un stress chronique oxydatif, une pression sanguine élevée.

Des études antérieures ont également souligné les bienfaits d’une supplémentation en BPB (vitamines B, Omega-3, et arginine) ainsi qu’en MCT. Ces triglycérides issus de l’huile de coco amélioreraient l’apprentissage, la mémoire et les fonctions exécutives chez l’animal âgé.

Image title


Des bénéfices combinés pour diminuer les symptômes de la maladie

Et si un apport en MCT et en BPB obtenait des bénéfices combinés ?

L’étude a réuni pendant 3 mois 87 chiens âgés de 9 à 16 ans et atteints d’un syndrome de dysfonctionnement cognitif. Cette population a été scindée en 3 groupes à l’alimentation différente : un groupe contrôle, un groupe à 6,5 % (remplacement de la graisse animale par 6,5 % de MCT, huile de coco), un groupe à 9 % (2,5 % de MCT de plus que pour le groupe précédent, mais avec 2,5 % de glucides en moins).


Les chiens nourris au régime à 6,5 % de MCT ont montré de nettes améliorations dans tous les signes de la maladie (y compris la désorientation ou les changements dans l’interaction sociale) à la fin des 90 jours, avec des progrès dès 30 Jours. Le régime à 9 % a souffert d’un abandon de nombreux participants, car les chiens boudaient la ration. Cet arrêt de l’étude a rendu difficiles les conclusions sur ce groupe.

La modification de l’alimentation dans l’étude a permis de stabiliser ou d’améliorer l’état de 88 % des chiens.


Ces résultats préliminaires sont encourageants et devraient amener les industriels et vétérinaires nutritionnistes à formuler des rations adaptées à cette pathologie.


Source : Yuanlong Pan, Gary Landsberg, Isabelle Mougeot, Stephanie Kelly, Hui Xu, Sandeep Bhatnagar, Cari L. Gardner and Norton W. Milgram, Efficacy of a Therapeutic Diet on Dogs With Signs of Cognitive Dysfunction Syndrome (CDS): A Prospective Double Blinded Placebo Controlled Clinical Study, Front. Nutr., 12 December 2018 | https://doi.org/10.3389/fnut.2018.00127

Ces articles pourraient également vous intéresser