Certaines positions d'encolure du cheval monté lui provoqueraient un stress physique et psychologique.

Par Virginie Sowinski, le jeudi 29/11/2018 à 14h22

Les positions de tête et d’encolure excessives imposées au cheval lors du travail ne sont pas naturelles. Elles sont pourtant souvent utilisées dans les différentes pratiques équestres. Elles auraient aussi un impact sur sa santé physique et psychologique.

L'hyperflexion de l'encolure provoque un stress physique et psychologique chez le cheval

Pour comprendre ce que ces positions infligées ont pour conséquence sur l’animal, des chercheurs ont analysé le rythme cardiaque et sa régularité, ainsi que le taux de cortisol de 18 chevaux. Les mesures ont été prises au repos, monté avec une position de travail et monté avec une hyperflexion.

Le comportement du cheval monté a également été évalué par son cavalier et un observateur extérieur.

Le rythme cardiaque et sa régularité n’ont pas montré de différence entre la flexion d’un cheval mis sur la main et une hyperflexion de l’encolure. Par contre le taux de cortisol, l’hormone du stress, est considérablement plus élevé lors du deuxième cas comparé au premier. Les observations du cheval ont par ailleurs fait l’état d’une dégradation de son comportement.

Une hyperflexion de l’encolure provoque un stress chez le cheval encapuchonné. Une situation à éviter pour ses effets délétères sur la santé et le bien-être des chevaux au travail monté.



Source : A. Zebisch, A. May, S. Reese, H. Gehlen, Effect of different head-neck positions on physical and psychological stress parameters in the ridden horse., J Anim Physiol Anim Nutr (Berl). 2014 Oct;98(5):901-7. doi: 10.1111/jpn.12155. Epub 2013 Dec 13.

Ces articles pourraient également vous intéresser