Rongeur, lapin, furet : les signaux d'urgence médicale à ne pas rater

Par Virginie Sowinski, le dimanche 18/11/2018 à 21h32

 Si vous possédez un petit mammifère de compagnie comme un lapin, un rat, un cochon d’Inde, un furet, une gerbille, un chinchilla, etc., il est parfois difficile d’identifier chez lui une maladie. Quels symptômes doivent vous alarmer et vous conduire à appeler d’urgence le vétérinaire ? Voici la liste des signaux d’alerte à surveiller de près chez les NAC.


Image title

Si votre animal présente un ou plusieurs des signes suivants, appelez en urgence votre vétérinaire :


  • - Si votre animal boude sa nourriture, ne s’alimente plus. S’il semble abattu, reste dans son coin, prostré.
  • - S’il tombe, s’il saigne, se fracture un membre ou une dent.
  • - S’il reste allongé, étendu de tout son long.
  • - S’il tremble ou convulse.
  • - S’il perd l’équilibre, s’il a la tête penchée. Parfois l’atteinte vestibulaire est si importante que l’animal roule sur lui-même sans pouvoir se redresser.
  • - Si l’animal a le ventre gonflé, s’il hypersalive ou souffre de diarrhées.
  • - S’il respire difficilement.
  • - S’il est en état de choc (après une bagarre, un traumatisme quelconque).
  • - S’il est en hypothermie ou en hyperthermie.
  • - S’il a des plaies causées par des parasites.
  • - Si son œil est rouge ou abîmé.
  • - Si une femelle présente des difficultés à mettre bas, ou si elle a des pertes vulvaires. Pour un mâle, si son sexe semble enflé, ne se rétracte pas.
  • - S’il n’urine plus ou a des difficultés à uriner.
  •   
  •    
  • Source : Dr Christophe Bulliot et Dr Véronique Mentré, Les indispensables chez les NAC, Manuel pratique, Les Éditions du Point Vétérinaire. 

Ces articles pourraient également vous intéresser