Morsures, griffures : comprendre l'agressivité du chat pour l'apaiser

Par Virginie Sowinski, le mercredi 14/11/2018 à 22h42

Certains chats sont des crèmes et d’autres sortent plus facilement les griffes. Mais tous ces félins à la patte et à la dent faciles ne se ressemblent pas : certains réagissent à un mal-être, d’autres souffrent de troubles psychologiques, quand pour d’autres encore c’est pathologique. Il est alors nécessaire pour le propriétaire de comprendre l’agressivité de l’animal, pour l’apaiser et éviter tout accident.


On parle beaucoup des chiens agressifs, mais bien moins des chats. Pourtant, les observations ont montré que les blessures causées par cet animal entraînaient des complications dans 85 % des cas.

Or, comprendre la violence d’un chat, c’est rechercher la cause du comportement, mais aussi en estimer le danger, notamment pour les personnes vulnérables (enfants, personnes âgées).

Image title

Comprendre chaque attaque

Pourquoi votre chat attaque-t-il ? Le fait-il souvent ? L’agression fait partie du comportement naturel du chat, mais son expression répond à une situation donnée et répond à trois phases : la menace, l’attaque, l’apaisement.


L’attaque peut donc être ponctuelle et fonction de situations bien précises :

  • - Une mère qui défend son territoire et sa portée. Le caractère agressif disparaîtra en même temps que l’intrus ou la menace pour ses petits.
  • - Un chat qui a peur. Le chat est alors en posture défensive, il est comme acculé et l’attaque est rapide et violente, sans retenue.
  • - Un chat agacé, parce qu’il a mal, parce qu’il doit faire face à un contact qu’il ne désire pas, une frustration, etc. En ce cas-là, le chat montre des signes : ses pupilles sont dilatées, il agite sa queue, gronde. L’attaque est courte et l’agression s’arrête dès que le sujet de l’agacement se retire ou que le chat part de lui-même.
  • - Un chat qui s’excite quand il joue. Dans ce cas, il convient d’arrêter le jeu.
  • - Un chat qui subit un stimulus extérieur irritant et qui dirige son agressivité sur une autre cible que celle qui le provoque.


Que faire pour calmer un chat agressif ?

Un chat peut devenir agressif si son milieu n’est pas adapté à son bien-être. Il peut s’y ennuyer, manquer de contact, pâtir de l’ajout d’un nouveau congénère, subir des punitions, etc.

Il peut aussi souffrir d’un trouble comportemental (séparé tôt de la mère, manque de référents adultes, etc.) ou encore d’un dysfonctionnement cérébral (soit neurologique soit hormonal).

Si un chat a des comportements agressifs répétés :

  • - Évitez toute punition ;
  • - Observez-le pour repérer les signaux d’agacement, annonciateurs d’une attaque. Si vous sentez qu’il s’agace, utilisez un élément disruptif pour détourner son attention, comme un jeu ou un spray léger le cas échéant.

Veillez aussi à respecter les besoins physiologiques du chat, paramètres essentiels à son bien-être. L’usage de fleurs de Bach ou encore de phéromones peut être une aide pour apaiser l’animal.

L’agressivité du chat peut aussi être due à des conditions de vie peu adaptées, même si les propriétaires font ce qu’ils pensent être le mieux.


Enfin, si malgré tout, ces mauvaises attitudes persistent, n’attendez pas avant de consulter. Les attaques du chat ne sont pas une fatalité et le vétérinaire peut apporter son expertise et une prise en charge. Un chat qui s’en prend à ses propriétaires n’est pas heureux, pas plus que sa famille, et des solutions existent.


Source : La Semaine Vétérinaire

Ces articles pourraient également vous intéresser