Une chienne en surpoids aurait plus de risques de perdre ses petits à la naissance

Par Virginie Sowinski, le mercredi 12/09/2018 à 07h00

L’état corporel de la chienne aurait une incidence sur la santé de ses nouveau-nés. C’est ce que révèlent des chercheurs vétérinaires du NeoCare, le service de reproduction et de néonatalogie des carnivores domestiques de l’École vétérinaire de Toulouse. Explications

Image title

Le surpoids chez une chienne augmenterait considérablement les risques de mortalité de ses petits lors de la mise bas et les jours qui suivent. Pour arriver à cette conclusion, des praticiens de NeoCare ont pris note de la masse corporelle de 41 chiennes de 13 races différentes.

Ils se sont alors rendu compte que si la chienne est déjà en surpoids lors de la saillie, le risque de mort pour ses petits était multiplié par 4. Si elle est en surpoids à la 4e semaine de gestation, alors ce risque est neuf fois plus grand.


Selon Hanna Mila, vétérinaire résidente dans le service NeoCare, cela pourrait venir d’un rétrécissement du passage lors de l’accouchement et d’une diminution des contractions. Les chiots fatigueraient plus et souffriraient d’un manque d’oxygène. Épuisés une fois nés, ils n’auraient plus la force de téter.

Pour éviter cela, les vétérinaires de NeoCare préconisent de ne faire reproduire que les femelles dont les côtes sont palpables et les flancs sont normalement creusés. Par la suite, il faudrait augmenter la ration alimentaire jusqu’à 1,5 fois plus (avec un taux de protéines de 65g/1000 kcal), seulement à partir de la 5e semaine de gestation, afin que la prise de poids soit comprise en 15 % et 25 % du poids de l’animal.


Source : La Semaine Vétérinaire

Ces articles pourraient également vous intéresser