Pâques : attention au risque accru d'intoxication au chocolat !

Par Virginie Sowinski, le mardi 27/03/2018 à 08h00

Certains aliments présentent un danger pour nos animaux. Le chocolat en fait partie et serait responsable de 25 % des consultations pour intoxication. Une étude a recensé les cas présentés dans 229 cabinets vétérinaires de Grande-Bretagne entre novembre 2012 et mai 2017. Des données qui nous permettent d’en savoir un peu plus sur le contexte de ces empoisonnements domestiques.

Le chocolat est toxique pour le chien.

Suivant ces informations chiffrées, 17 % des animaux présentés après l’ingestion de chocolat souffraient de vomissements et 3 % de troubles neurologiques (agitation, désorientation) et 7,5 % des chiens présentaient une tachycardie (pulsations cardiaques supérieures à 120 battements par minutes).

Il n’y a pas de race surreprésentée dans l’étude, par contre les chiens de moins de 4 ans seraient plus à risques de consommer du chocolat que les chiens âgés.
Par ailleurs, la majorité des cas d’intoxication au chocolat ont lieu à Noël et à Pâques.


Quels chocolats sont les plus ingérés par les chiens ?


Les chocolats ingérés peuvent nous renseigner sur le contexte de consommation et donc sur la prévention à mettre en place. Sur les cas énoncés par les vétérinaires, certaines situations sont récurrentes :

  • - Boîtes de chocolats ou barres chocolatées (35 cas recensés). Oubliés sur une table ? Trouvé dans un placard mal fermé ? Soyez vigilant, une truffe de chien traîne facilement là où il ne faut pas.
  • - Œufs de Pâques (31 cas). Faites attention, les chiens sont plus doués que les enfants pour les trouver dans le jardin.
  • - Gâteaux au chocolat (22 cas). Certains chiens, plus lestes que d’autres, arrivent à atteindre les tables hautes ou les plans de travail.
  • - Chocolats à la liqueur (5 cas).
  • - Chocolat laissé au sol ou près du sapin (lapin, père Noël, calendrier de l’Avent - 10 cas). La magie des fêtes, qui émerveille tant les enfants, est une aubaine pour les animaux gourmands.
  • - Orangettes confites au chocolat (15 cas);
  • - Toblerone (6 cas).
  • - Chocolat chaud (boisson - 1 cas).


Si votre chien est jeune et/ou gourmand, prenez garde de placer vos chocolats dans un endroit inaccessible. Ouvrez l’œil à l’approche des fêtes de Pâques et de Noël, vu la profusion, un chocolat oublié est vite arrivé et nos animaux ne laissent jamais passer de telles opportunités.


Source : Noble, PM.Newman, J.Wyatt, AM.Radford, AD.Jones, PH. (2017) Heightened risk of canine chocolate exposure at Christmas and Easter
Veterinary Record 181, 684.

Ces articles pourraient également vous intéresser