Les bons gestes pour sauver les hérissons, de l’automne au printemps

Par Virginie Sowinski, le dimanche 01/10/2017 à 17h15

Les hérissons se baladent surtout à la belle saison, où certains gestes sont nécessaires pour leur venir en aide. Cependant, malgré l’hibernation, ils méritent aussi notre protection au retour du froid. Votre jardin est leur refuge, voici les conseils pour éviter les accidents et leur permettre de survivre jusqu’au printemps.

Aidez les hérissons en automne et en hiver

Préservez les bébés hérissons

Les tas de feuilles dans votre jardin peuvent abriter la vie. Pensez-y lorsque vous souhaitez nettoyer, déplacer, ou brûler les feuilles mortes.

Les femelles hérissons peuvent mettre bas jusque tard dans l’été, et profitent même des premières chutes de feuilles pour faire leur nid. Buisson, sous-bassement de cabanon, tas de branches ou de feuilles mortes peuvent cacher une vraie nurserie. Pour éviter l’abandon de bébés ou leur mort prématurée, faites attention lorsque vous ordonnez votre jardin. Avant de ratisser, débarrasser les tas de bois, tailler les haies ou encore de mettre le feu aux déchets végétaux, vérifiez qu’ils n’abritent personne. Vous pourriez déranger la maman et ses petits, ou pire, les blesser. Si vous trouvez un nid avec des petits, ne touchez à rien, protégez la zone des animaux de compagnie et remettez votre ménage d’automne à plus tard.


Aidez les hérissons à hiberner

Lorsque les températures passent sous la barre des 9 ° en pleine nuit, les hérissons commencent leur hibernation. Avant cela, ils vont faire leur nid au pied des haies, des arbres et des buissons, parfois même au pied des murs ou grillages.
Pour les aider, laissez dans votre jardin quelques feuilles et brindilles, qui leur serviront à faire leurs cocons douillets (ils en font souvent plusieurs, par mesure de précaution). Vous pouvez aussi construire un abri pour hérisson, à placer dans un endroit qui leur plairait naturellement.  

Un hérisson prépare son nid

Il est possible que le hérisson se réveille pendant l’hiver, tous ne faisant pas leur nuit d’une seule traite. Ils peuvent ainsi faire des sessions de 8-10 jours de sommeil. C’est pour ces phases de réveil qu’il est conseillé de laisser un peu d’eau et un bol de croquettes en permanence au fond de votre jardin, ou à proximité des nids si vous connaissez leur emplacement.

Si au cœur de l’hiver vous trouvez un hérisson en pleine hibernation, surtout ne le réveillez pas. Sortir brutalement de cette phase peut provoquer chez lui une crise cardiaque. Il lui faut en effet 4 heures en temps normal pour quitter ce sommeil profond ».



L’hibernation des hérissons dure en général d’octobre à avril. Si on ne les voit pas pendant cette période, ils ont tout de même besoin de notre bienveillance. Alors, adoptez les bons gestes pour la préservation de cette espèce protégée. Et si vous trouvez un hérisson seul, plus petit que votre main (moins de 600 g), mettez-le à l’abri et contactez un refuge de la faune sauvage, un vétérinaire NAC proche de chez vous ou une association dédiée. Sans votre aide, il ne connaîtra jamais le printemps suivant.


Source : Le Sanctuaire des Hérissons

Ces articles pourraient également vous intéresser