Virus Usutu : une nouvelle menace plane sur les oiseaux de France

Par Virginie Sowinski, le dimanche 27/09/2015 à 08h00

Le virus de la fièvre de West Nile n’est pas le seul à toucher la France de façon exceptionnelle. Le virus Usutu sévit pour la première fois dans l’hexagone et touche les oiseaux de jardin. Toute mortalité anormale doit donc être signalée.

Le virus Usutu touche les merles de France

Avec le réchauffement des températures, les moustiques sont de plus en plus présents en France. Ces insectes sont vecteurs de maladies, qu’ils transmettent en piquant successivement un hôte contaminé et un hôte sain. Ainsi, des virus rarement vus ou inconnus en France font leur apparition sur le territoire.

Dans le sud, c’est la fièvre de West Nile qui sévit. Dans le Haut-Rhin, depuis peu, c’est le virus Usutu qui a été mis en évidence.

En une dizaine de jours sur une même commune, une vingtaine de merles et passereaux ont été retrouvés morts. À l’autopsie, ils présentaient une augmentation anormale de la taille du foie et de la rate. Les oiseaux atteints sont faibles, prostrés et, comme pour la fièvre de West Nile, ils souffrent de troubles neurologiques : désorientation et ataxie (manque de coordination des mouvements).

Découvert en Afrique du Sud en 1959, c’est la première fois que le virus Usutu est rencontré en France. Très proche de la fièvre de West Nile, ce virus est moins pathogène chez les mammifères, mais fait des ravages chez les oiseaux.


Afin d’agir vite pour comprendre et contrer ce virus, le réseau Sagir (surveiller les maladies de la faune sauvage pour agir) demande à ce que toute mort suspecte chez les oiseaux leur soit signalée. Si vous constatez une mortalité anormale chez les oiseaux de votre lieu de vie, contactez un vétérinaire et alertez-le de la situation pour qu’il puisse faire remonter l’information.




Source : Vétitude

Ces articles pourraient également vous intéresser