Nouveau : enfin un traitement pour soigner la cardiomyopathie dilatée du chien !

Par Virginie Sowinski, le jeudi 01/10/2015 à 08h00

La cardiomyopathie dilatée est une affection cardiaque fréquente chez les grands chiens. Si cette pathologie est mortelle, un nouveau traitement pourrait permettre d’augmenter l’espérance de vie des animaux atteints, si la maladie est décelée assez tôt.

Traitement cardiomyopathie dilatée chez le chien

La cardiomyopathie dilatée est une maladie cardiaque qui se caractérise par un amincissement des parois des ventricules du cœur et une capacité diminuée à se contracter. À terme, l’animal atteint fatigue, tousse et a du mal à respirer, fait des malaises. Lorsque ces symptômes apparaissent, la mort peut survenir à tout moment, de façon subite, et les chances de survie sont moindres malgré les soins.

Une nouvelle étude a mis en évidence l’efficacité d’un médicament utilisé lors d’insuffisance cardiaque, le pimobendane, dans le traitement de la cardiomyopathie dilatée.


Ce nouveau traitement de la cardiomyopathie dilatée augmenterait l’espérance de vie des chiens atteints, s’il était administré avant l’apparition des symptômes. Une nouvelle donnée qui doit favoriser le dépistage précoce de la maladie chez les sujets à risques.


Déceler la cardiomyopathie dilatée chez le chien

- Le vétérinaire s’intéressera à tout chien de grande race (plus de 20 kg) et de plus de 3 ans, d’autant plus si ce dernier est considéré d’une race à risques.

- Le boxer, le dogue allemand, le doberman et le lévrier irlandais sont, par exemple, des races à risques.

- Le vétérinaire recueillera l’historique médical de l’animal et écoutera les battements cardiaques pour détecter d’éventuelles anomalies. Le moindre doute conduira le praticien à effectuer une échographie, un électrocardiogramme et une analyse sanguine.


La cardiomyopathie est fréquente chez le chien de grande taille. Cependant, de nouvelles perspectives permettent maintenant d’envisager une vie plus longue et dans de bonnes conditions pour les animaux malades. Aux propriétaires de connaître les risques pour leur chien et d’en discuter avec leur vétérinaire.



Source : La Semaine Vétérinaire

Ces articles pourraient également vous intéresser