Voici les bons conseils pour venir en aide à un hérisson

Par Virginie Sowinski, le dimanche 17/09/2017 à 16h35

Qui n'a pas un pincement au coeur en voyant un hérisson mort sur le bord de la route ? Cette espèce protégée fait face à de nombreux dangers, et il est nécessaire de les aider. Que pouvez-vous faire si vous les rencontrez ? Quels sont les bons gestes quand vous les croisez ? Ceux à éviter ? On vous dit tout.

Que faire quand on trouve un hérisson ?

Quand faut-il venir en aide à un hérisson ?

Si vous croisez un hérisson qui est plus grand que votre main, le soir, s’il n’a pas l’air blessé et qu’il n’est pas en danger, alors laissez-le. Les hérissons sont des animaux solitaires (sauf les petits) qui ont un territoire bien déterminé. S’ils sont déplacés, ils cherchent à retourner sur leur terrain d’origine. Si vous rencontrez un hérisson près d’une route, mieux vaut l’éloigner du chemin en le reposant aux alentours, mais il ne faut pas l’emmener avec vous à plusieurs kilomètres de là.


Si vous avez trouvé un hérisson en détresse, mettez-le en sécurité et rapprochez-vous rapidement d’un vétérinaire NAC ou du centre de la faune sauvage de votre secteur. » 

Quand intervenir ?

- Si le hérisson est plus petit que la main, c’est un jeune et seul il est peu probable qu’il survive à l’hiver.

- Si vous rencontrez un hérisson en plein jour.

- Si vous trouvez un animal blessé.

- S’il vous semble en danger (feu, route, tondeuse, pesticides)


Gestes d’urgence pour sauver un hérisson

  • - Si vous voyez des œufs ou des larves de mouches au coin des yeux du petit animal, enlevez-les à l’aide d’un coton-tige humide.
  • - Mettez le hérisson dans une serviette, dans un carton haut. Recouvrez-le, car cela le rassure. Placez ensuite près de lui une bouillotte enveloppée dans une serviette. Été comme hiver, les hérissons ont besoin d’une chaleur de contact.
  • - Offrez-lui à boire.


Que donner à manger à un hérisson ?

Si vous avez recueilli un hérisson adulte, vous pouvez lui donner des croquettes ou pâtées pour chats ou pour petits chiens, au poulet. Vous pouvez aussi donner du miel ou du fromage de chèvre frais ainsi que des fruits et des légumes cuits (haricots verts, carotte). L’œuf est également un aliment conseillé, mais en petites quantités.


« Ne surtout pas donner de lait ou de pain, qui sont indigestes pour le hérisson. »


Si vous avez dû prendre en charge un bébé hérisson, l’alimentation dépendra de son poids :

  • - Pour les tout petits de moins de 50 g, on donnera du ®Fortol (ou lait ®Royal Canin, lait ®Clément Thékan, ®Nutrigel+) en seringue de 1 millilitre, en biberon ®Catac Feeder ou à l’aide d’une pipette vide de sérum physiologique. 2 à 4 ml, 5 fois par jour.
  •  
  • - Pour les petits de 50 g à 100 g, ®Fortol en pipette, 4 à 7 ml par repas, à volonté s’ils sont en bonne santé.
  •  
  • - Pour les plus de 100 g, vous pouvez donner des petits pots pour bébés, des croquettes chaton ®Royal Canin, de la pâtée pour chats sans morceaux, molle. Comptez environ 30g de nourriture/100 g de hérisson. Répartissez cette quantité sur 5 repas par jour.
  • Une fois que le petit a atteint 200 g, donnez-lui la nourriture le soir, en une seule fois.



Vous êtes venu en aide à un hérisson en danger, bravo à vous. Cependant, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire afin de confirmer l’état de santé de votre petit protégé et lui apporter les soins nécessaires. Enfin, n’oubliez pas qu’aussi mignon soit-il, le hérisson est un animal sauvage qu’il est interdit de détenir comme animal de compagnie.


Source : Le Sanctuaire des Hérissons

Ces articles pourraient également vous intéresser