Les conseils pour lutter contre les algues dans l’abreuvoir des chevaux

Par Virginie Sowinski, le mardi 06/06/2017 à 14h35

Avec la chaleur, les points d’eau disponibles pour les chevaux ont tendance à se souiller plus rapidement : l’eau devient trouble, des algues vertes s’y développent. Est-ce dangereux ? Que peut-on faire pour limiter leur prolifération ? Explications.

lutter contre les algues vertes dans les abreuvoirs d'eau des chevaux

Si toutes les algues ont en commun le besoin d’eau et de lumière pour proliférer, les nutriments nécessaires à leur prolifération peuvent avoir des origines diverses : matières végétales, salive, crottin, etc.

Il est fréquent de retrouver des algues vertes dans les abreuvoirs des chevaux et la plupart du temps, ce n’est pas dangereux. Cependant, certaines d’entre elles peuvent avoir un impact sur la santé du cheval et provoquer des diarrhées ou des coliques. Une eau sale peut aussi être boudée par certains chevaux et entraîner une déshydratation, elle aussi cause potentielle de coliques. Il est donc important de rester vigilant et d’agir pour le maintien d’une eau propre.


Les conseils de gestion des abreuvoirs d'eau en été

  • - Nettoyer régulièrement les abreuvoirs à l’aide d’une brosse et du bicarbonate de sodium. Renouvelez l’eau chaque jour.
  •  
  • - Mettez l’eau à l’ombre pour limiter l’exposition à la lumière.
  •  
  • - Diluez une tasse d’oxyde de zinc dans 3,7 litres d’eau tiède avant de l’incorporer à l’abreuvoir (pour une contenance de 378 litres).
  •  
  • - Au lieu de l’oxyde de zinc vous pouvez utiliser du sulfate de cuivre (attention, c’est toxique pour les moutons). Diluez-en ½ cuillère à café dans 45 ml d’eau tiède avant de l’incorporer à l’abreuvoir (pour 1135 litres d’eau).
  •  
  • - Immergez 10 à 25 g de paille d’orge dans l’abreuvoir nouvellement nettoyé (quantité indiquée par mètre de surface d’eau). Par un procédé chimique naturel, la paille libèrerait une substance qui ralentirait le développement des algues.
  •  
  • - Si les chevaux boivent dans un grand abreuvoir ou une mare, il est possible de créer un écosystème en ajoutant des poissons rouges. Par contre, il faut que l’abreuvoir soit suffisamment grand et profond pour ne pas que l’eau chauffe (pour la santé des poissons), casser la glace en hiver et s’assurer qu’aucun poisson ne meure (il faut être vigilant à ce qu’aucun poisson mort ne pollue l’eau de boisson des chevaux).


Le maintien d’une eau propre en été est un véritable casse-tête, notamment pour les propriétaires de grandes structures qui doivent gérer un certain nombre de points d’eau. Ces quelques conseils pourraient limiter leur travail tout en améliorant le confort et la santé des chevaux.



Source : Claire Thunes, consultante en nutrition équine pour The Horse.

Ces articles pourraient également vous intéresser