Soigner son cheval : les probiotiques, ce n'est pas automatique !

Par Virginie Sowinski, le mardi 02/05/2017 à 08h00

Pour rétablir l’équilibre intestinal de leur cheval ou poulain, certains propriétaires peuvent être tentés d’utiliser des probiotiques, mis en vente pour la plupart sans passer par des essais cliniques. Quelle efficacité de ces produits ? Une méconnaissance du processus digestif du cheval et une étude de 2015 nous poussent à émettre un avis réservé.

Les probiotiques chez le cheval et le poulain

Le microbiote intestinal du cheval comporte des archées, protozoaires, virus, bactéries, et champignons et c’est le bon équilibre de toute cette population qui pourrait avoir un effet protecteur contre la prolifération des pathogènes et donc le développement de maladies digestives.

Il est donc légitime que les propriétaires de chevaux cherchent à préserver cet équilibre pour la santé de leur animal en utilisant des probiotiques, notamment pour le poulain, qui souffre souvent de diarrhées dans les six premiers mois de sa vie (pour 60 % des individus). Seulement, l’utilisation de ces bactéries n’a pas que des conséquences positives ou nulles, comme on pouvait l’imaginer.

En effet, dans une étude de 2015, des chercheurs ont utilisé des probiotiques pour diminuer l’incidence des diarrhées chez le poulain. 72 individus ont alors été divisés en deux groupes : le premier sous placebo et le second recevant des probiotiques pendant 3 semaines, avec une semaine de surveillance supplémentaire. Il est apparu que l’incidence des diarrhées chez le poulain était de 59 %, sans différence entre les deux groupes. On pourrait donc penser que, sur cette étude, les probiotiques auraient un effet nul sur la prévention des diarrhées chez le poulain. Et pourtant... Les résultats semblent montrer que lors d’épisodes de diarrhées, les sujets prenant des probiotiques auraient plus souvent besoin d’une intervention médicale que leurs homologues sous placebo. De premiers résultats qui tendraient à démontrer que l’utilisation des probiotiques peut aussi avoir un effet négatif sur la santé, sans que cela ait pu être révélé en amont par les tests in vitro.


L’écosystème microbien du système digestif du cheval encore méconnu

Le tractus digestif du cheval possède une flore bactérienne spécifique à son espèce dont nous ne connaissons que 5 % des micro-organismes identifiés (étude sur le côlon ventral droit, dorsal gauche et transverse). De plus, de nombreux paramètres rendent difficiles la compréhension réelle de cet écosystème dont les proportions de populations varient selon leur localisation (caecum, côlon, fèces), selon les individus (incidence génétique et individuelle)*, l’alimentation**, la saison***, ou encore le stress ou les traitements médicamenteux****.

Certaines bactéries du gros intestin sont par ailleurs difficiles à étudier, car, par exemple, 38 % de celles présentes dans le contenu caecal seraient très sensibles à l’oxygène (ce qui implique une méconnaissance du pourcentage exact de ces populations). *****


Le déséquilibre de l’écosystème digestif du cheval peut entraîner des dysfonctionnements et maladies comme les diarrhées, coliques ou les fourbures. Néanmoins, la méconnaissance du fonctionnement réel de la digestion chez le cheval et les résultats démontrés chez le poulain doivent inciter à la prudence quant à l’utilisation de probiotiques. Cela montre également la nécessité de tests plus approfondis que ceux effectués in vitro avant la mise sur le marché. Dans le cas du poulain, la nature est bien faite. Les jeunes chevaux consomment le crottin des juments durant les premières semaines de leur vie, afin de se constituer leur propre microbiote. Une pratique qui peut interpeler, mais à ne surtout pas empêcher.


Sources et références : 

- Schoster A, Staempfli HR, Abrahams M, Jalali M, Weese JS, Guardabassi L, Effect of a probiotic on prevention of diarrhea and Clostridium difficile and Clostridium perfringens shedding in foals, J Vet Intern Med. 2015 May-Jun;29(3):925-31. doi: 10.1111/jvim.12584. Epub 2015 Apr 22.

- Bourgeteau-Sadet, S., Julliand, V. (2012). La diversité de l’écosystème microbien du tractus digestif équin, INRA Productions Animales, 25 (5), 407-418.

- Sekirov I, Russell SL, Antunes LC, Finlay BB, Gut microbiota in health and diseasePhysiol Rev. 2010 Jul;90(3):859-904. doi: 10.1152/physrev.00045.2009.

- Daly K. , Stewart C. , Flint H.J. , Shirazy-Beechey, Bacterial diversity within the equine large intestine as revealed by molecular analysis of cloned 16S rRNA genes, FEMS Microbiology Ecology, volume 38, Issues 2-3, 26 December 2001, Pages 141–151.


* Yamano H. , Koike S. , Kobayashi Y. , Hata H. , Phylogenetic analysis of hindgut microbiota in Hokkaido native horses compared to light horses, Animal Science Journal, 79: 234–242. doi:10.1111/j.1740-0929.2008.00522.x

** Adam K. , In vivo Observations on the Ciliate Protozoa inhabitinǵ the Larǵe Intestine of the Horse, 1953, Microbiology 9 :376-384, doi: 10.1099/00221287-9-3-376  

** Julliand V. , De Fombelle A. , Drogoul C. , Jacotot E. , Feeding and microbial disorders in horses: Part 3—Effects of three hay:grain ratios on microbial profile and activities, Journal of Equine Veterinary Science, Volume 21, Issue 11, November 2001, Pages 543-546

** Kern DL , Slyter LL , Weaver JM , Leffel CE , Samuelson G., Pony cecum vs. steer rumen: the effect of oats and hay on the microbial ecosystem, J Anim Sci. 1973 Aug;37(2):463-9.

*** Kobayashi Y., Koike S. , Miyaji M. , Hata H. , Tanaka K. , 2006, Hindgut microbes, frmentation and their seasonal variation in Hokkaido native horses compared to light horses, Ecol. Res., 21, 285-291.

**** Grønvold AM, L'Abée-Lund TM, Strand E, Sørum H, Yannarell AC, Mackie RI, Fecal microbiota of horses in the clinical setting: potential effects of penicillin and general anesthesia, Vet Microbiol. 2010 Oct 26;145(3-4):366-72. doi: 10.1016/j.vetmic.2010.03.023. Epub 2010 Apr 13.

***** Mc Creery S. , Fulghum R. S. , Baker J.P. , Microflora in the equine cecum, 1971, J. Animal Science, 33, 234.

Ces articles pourraient également vous intéresser