Votre furet est-il atteint d’insulinome ? Les informations pour réagir à temps

Par Virginie Sowinski, le lundi 10/10/2016 à 08h00

L’insulinome est une tumeur du pancréas qui représente la cause la plus fréquente d’hypoglycémie chez le furet. Une affection qui mérite une prise en charge rapide, voire d’urgence. Comment reconnaître les signes de la maladie ? À quels traitements doit-on s’attendre ? Réponses. 

L'insulinome chez le furet

Pourquoi réagir en urgence ?

L’insulinome est une tumeur à l’origine d’une hypoglycémie. C’est cette dernière qui provoque des symptômes visibles et qui doit être soignée en urgence chez le vétérinaire.

Lorsque le propriétaire soupçonne une hypoglycémie, il est conseillé de donner rapidement une solution glucosée (miel, sirop de sucre) au furet avant de se rendre chez le vétérinaire. L’animal est ensuite mis sous perfusion dès son arrivée à la clinique et son taux de glycémie est surveillé toutes les 30 minutes.

Il s’agit d’une urgence, la réactivité du maître est primordiale.


Les symptômes de la crise d’hypoglycémie

Les symptômes de l’hypoglycémie sont marquants pour le propriétaire. L’animal montre d’abord une très grande fatigue et une somnolence. Il bave et se gratte l’intérieur de la gueule avec ses griffes. Il est amaigri et peut souffrir d’un syndrome vestibulaire (perte d’équilibre) et même de convulsions.


Soigner l’insulinome chez le furet

Avant de traiter l’insulinome, le vétérinaire en confirmera le diagnostic. L’hypoglycémie est un signe révélateur, mais qui peut aussi être lié à d’autres affections (insuffisance hépatique, maladie digestive, hyperadrénocorticisme, syndrome paranéoplasique, etc.).
Pour être certain que l’hypoglycémie est bien le fait d’un insulinome, le vétérinaire analysera en parallèle le taux d’insuline. Échographies et études de prélèvements pancréatiques permettent ensuite de confirmer le diagnostic.

La guérison totale d’un insulinome est peu probable. Le but du traitement est surtout de prolonger la durée de vie du furet dans de bonnes conditions. La combinaison d’un traitement médical et chirurgical offre les meilleurs résultats, car elle assure une survie moyenne de presque 2 ans à l’animal.


Le quotidien d’un furet atteint d’insulinome

L’alimentation est fondamentale dans le suivi du furet atteint d’insulinome. On conseille ainsi des rations riches en protéines et en lipides et pauvres en glucides. Des apports que l’on peut plus facilement composer grâce à des rations ménagères (Barf, composition sur conseil du vétérinaire) ou avec des croquettes Hill’s m/d®. 0 chacun de ces choix, il est recommandé d’ajouter un quart de cuillère à café de levure de bière.

Le furet est également mis sous traitement médical : à donner toutes les 12 heures par voir orale avec un suivi vétérinaire régulier, soit après 1 semaine de médication pour la première visite, puis tous les 1 à 2 mois par la suite. Le traitement est alors adapté en fonction de l’évolution et des résultats obtenus.


Avec le bon traitement, les furets atteints d’insulinome peuvent vivre correctement en moyenne 700 jours (soit presque 2 ans). Une amélioration non négligeable de la durée de vie quand on sait qu’un furet peut vivre de 6 à 10 ans, parfois jusqu’à 12 ans pour certains individus.


Source : La Semaine Vétérinaire

Ces articles pourraient également vous intéresser