Les conseils pour s’occuper de son cheval par temps très chaud

Par Virginie Sowinski, le mercredi 27/07/2016 à 08h00

Que faites-vous pour supporter la chaleur ? Baignade, cocktails, climatisation, etc. sont autant d’astuces pour vous aider à passer un bon été. Et pour les animaux ? Les chaleurs écrasantes peuvent être éprouvantes pour votre cheval. Voici quelques conseils simples pour s’occuper de lui et l’aider à ce que cette période difficile se passe au mieux pour sa santé.

S'occuper de son cheval quand il fait très chaud

Une eau fraîche et propre à volonté

C’est le premier conseil pour lutter contre la déshydratation et, s’il paraît logique, c’est un point qui n’est pas toujours respecté, notamment pour les chevaux dont l’approvisionnement en eau est manuel ou pour ceux dont les tuyaux des abreuvoirs automatiques sont installés en plein soleil (préférez des tuyaux enterrés).

Un cheval peut multiplier par 4 et plus sa consommation d’eau en été et il est donc important de toujours veiller à ce qu’il en ait à disposition. Une poubelle pleine d’eau se vide rapidement, soyez vigilant.

Attention également à certains chevaux plus délicats que d’autres qui éviteront de boire si l’eau n’est pas parfaitement propre (présence d’insectes par exemple).


Minéraux et électrolytes

Il peut être nécessaire d’apporter au cheval un complément qui assure sa bonne hydratation : une pierre à sel ou des électrolytes pourront ainsi lui apporter les minéraux qu’il perd si facilement en transpirant. Cela l’incite également à boire plus souvent.


Éviter le coup de chaleur chez le cheval

Le coup de chaleur est un état particulièrement craint par les propriétaires de chevaux, qui touche surtout les chevaux soumis à l’effort quand il fait chaud, mais pas forcément ceux laissés au pré. Le cheval transpire beaucoup et se déshydrate.

Il vaut donc mieux éviter de faire travailler son équidé pendant les heures chaudes de la journée et favoriser la fraîcheur matinale ou les soirées.


Si vous soupçonnez un coup de chaleur chez votre cheval, dessellez et prenez sa température rectale. À 39,8 ° et plus, votre cheval fait bien un coup de chaleur.

Mettez votre cheval à l’ombre et douchez-le abondamment pour faire baisser la température du corps. Pour éviter le choc thermique et les crampes musculaires, commencez progressivement par le bas des membres et remontez lentement. Passez à l’intérieur des cuisses, sur le poitrail, la gouttière jugulaire. Remontez doucement jusqu’au garrot et au dos. Une fois entièrement mouillé, continuez de faire courir l’arrosage sur l’ensemble du corps en repassant sur les zones précitées, et ce, jusqu’à ce que la température chute en dessous de 39,8 °.

Laissez-le ensuite se rouler et donnez-lui de l’eau et des électrolytes pour favoriser la réhydratation.


Protégez votre cheval des insectes

Les mouches et surtout les taons harcèlent les chevaux au cœur de l’été. Il existe des produits à appliquer ou à pulvériser sur l’animal, plus ou moins naturels, mais l’efficacité reste éphémère. Certains ajoutent aussi de l’ail à la ration pour modifier l’odeur de transpiration du cheval et ainsi dissuader les insectes. Ces astuces limitent les agressions, mais ne peuvent protéger le cheval à 100 %.

Pour les individus les plus sensibles, notamment ceux atteints de dermite estivale, on préconisera une protection complète avec des couvertures antimouche couvrant l’ensemble du corps de l’animal, encolure comprise.

Mettre les chevaux à l’abri de l’écurie pendant les heures les plus chaudes, où les insectes sont les plus actifs, peut aussi être recommandé. Autre astuce : utilisez des ventilateurs pour créer des mouvements dans l’air qui gênent les insectes piqueurs lors de leurs tentatives d’approche de votre cheval.

Enfin, pour les mouches des écuries ou pour les taons, il existe des pièges spécifiques. Ils attirent les insectes et les capturent afin de les empêcher de nuire. Une solution qui limite le nombre d’assaillants et qui peut être salvatrice notamment lorsqu’il y a un nombre élevé de taons.


Autre petit tracas lié aux petites bêtes : les piqûres de moucherons à l’intérieur des oreilles. Passez le doigt sur la paroi du pavillon des oreilles de votre cheval. S’il est agacé par les moucherons, votre doigt en ressortira sûrement plein de sang. Les moucherons entrent dans le pavillon des oreilles et piquent à sang les pauvres équidés. Pour les en empêcher, nettoyez les oreilles et débarrassez-les de ces parasites. Vous pouvez ensuite mettre un bonnet d’oreilles pendant la journée, ou appliquer une couche épaisse de vaseline ou de ®Mytosyl. Des crèmes grasses et protectrices qui empêcheront les insectes de s’installer et de se délecter du sang de votre cheval.


Avec une bonne gestion du cheval en été, la saison chaude devrait se passer sans encombre pour la santé des équidés. Appliquez ces quelques conseils pour ne pas que votre cheval souffre de la chaleur, ou, si vous êtes dans une condition particulière pour laquelle ces consignes ne sont pas applicables, n’hésitez pas à demander son avis à votre vétérinaire.


Source : The Horse

Ces articles pourraient également vous intéresser