Votre cheval vous parle, savez-vous l’écouter ?

Par Virginie Sowinski, le jeudi 07/07/2016 à 08h00

Une nouvelle étude met en évidence la complexité des stratégies de communication mises en œuvre par le cheval pour s’adresser aux humains. Un langage propre à chaque individu : c’est aux amoureux de cet animal d’ouvrir les yeux et de tendre l’oreille pour capter les signaux et les interpréter. Prêt à comprendre votre cheval ?

Comprendre son cheval

Oui, les chevaux nous parlent et nous pouvons les entendre si nous nous donnons la peine d’être attentifs. Des chercheurs italiens ont publié en 2016 une étude confirmant que les chevaux pouvaient mettre en place des stratégies mentales évolutives pour nous faire comprendre leurs desseins. 

Pour cela, les scientifiques ont interagi avec 14 chevaux. Un humain était placé avec eux dans un pré, un seau de friandises posé de l’autre côté de la clôture. Chacun des chevaux étudiés a alors essayé de faire comprendre à l’humain qu’il désirait des friandises, d’abord en faisant des aller-retour entre l’homme et l’endroit où se situait le seau, puis en accentuant les signaux si l’humain ne réagissait pas.

Ainsi, le cheval est capable de mentaliser une stratégie pour atteindre un but précis et de la modifier en fonction des retours qu’il en reçoit.

Si l’humain ne réagit pas, le cheval renforce ses signaux : il balance rapidement la tête et pointe le seau du bout du nez, secoue la queue. Il est intéressant de constater qu’avant de fournir tous ces efforts pour montrer un point précis, le cheval essaye de capter l’attention de l’homme dans sa pâture. Et s’il n’arrive pas à obtenir le contact visuel, il devient insistant jusqu’à s’en rapprocher pour le toucher.

Jusqu’à présent, ces tentatives de communication adaptatives et dirigées vers un but précis n’avaient été observées que chez le chien. Des résultats qui mettent en exergue la complexité des schémas mentaux et stratégies évolutives et adaptatives du cheval : une vraie intelligence.


Tous les chevaux sont capables de communiquer, mais chacun a ses techniques propres et des moyens plus ou moins subtils pour le faire. Il est donc recommandé aux propriétaires de chevaux de s’asseoir en bordure de pré et d’observer leur animal interagir avec ses congénères. Cela permet une compréhension individuelle des procédés de langage.

Certains chevaux encore, faute d’écoute, ont cessé de communiquer avec leur humain. Le jeu peut être une bonne solution pour reprendre contact : dissimuler des friandises, jouer à cache-cache ou même faire la course avec son cheval dans un pré... Cela paraît idiot ? Il suffit d’essayer pour observer un changement de comportement dans l’attention que le cheval porte à son propriétaire.


Le cheval est un être social et intelligent. Cette étude récente ne fait que confirmer la capacité qu’a cet animal à interagir avec l’humain, à communiquer avec lui, à le comprendre. À l’humain maintenant d’en être digne et d’offrir au cheval l’écoute qu’il mérite, pour une relation basée sur le partage et la confiance.


Sources : 

- Malavasi R, Huber L., Evidence of heterospecific referential communication from domestic horses (Equus caballus) to humansAnim Cogn. 2016 Apr 20, DOI:10.1007/s10071-016-0987-0.

- The Horse.

Ces articles pourraient également vous intéresser