Les points à enseigner à un enfant pour éviter d'être mordu par un chien

Par Virginie Sowinski, le mercredi 25/05/2016 à 14h39

On dit souvent qu’un chien s’éduque, mais qu’un enfant aussi. C’est d’autant plus vrai si on veut éviter une morsure ou un accident domestique dommageable à l’un et à l’autre. Dans ce genre de scénario, ce n’est pas la faute de l’animal, ce n’est pas la faute de l’enfant, le vrai responsable c’est l’adulte en présence des deux acteurs concernés.

Un chien ça s'éduque, un enfant aussi

Les enfants recherchent facilement le contact avec les animaux, mais ils n’ont pas conscience que leur approche peut ne pas convenir et représenter un danger pour eux.

Voici les points à enseigner pour que l’enfant ait un comportement adéquat en présence d’un chien (valable avec tout autre animal).


Gestes de sécurité en présence d’un chien agressif

  • Si l’enfant se trouve face à un chien agressif, enseignez-lui à ne pas partir en courant, mais à passer son chemin doucement, en marchant. Si le chien le suit, apprenez-lui à rester en position statique, dites-lui de « faire l’arbre » par exemple avec les mains et les bras collés le long du corps, devant lui, tête et regards baissés. 
  • Si le chien est agressif, enseignez-lui à ne surtout pas crier, faire de gestes brusques et s’agiter. Cela pourrait aggraver la situation.
  • Soyez vigilant à tout chien laissé fréquemment sans surveillance dans votre quartier.
  • Lorsqu’un enfant croise un chien et son propriétaire, expliquez à l’enfant que ce n’est pas à lui d’aller vers le chien s’il veut le caresser. Il est important de d’abord demander au propriétaire de l’animal si un contact est possible (même si l’enfant connaît le chien et son maître). L’enfant peut ensuite tendre doucement la main pour que le chien la sente, puis le toucher.

  • Le comportement au quotidien avec votre chien

  • Octroyez à l’animal un espace dédié à proximité du lieu de vie de la famille (un coin dans le salon par exemple) qui sera respecté et où l’enfant n’aura pas le droit d’aller. Il s’agit pour le chien d’avoir un endroit de repli, de sécurité. C’est au parent à expliquer, et souvent à répéter la consigne, à l’enfant.
  • Ne laissez pas l’enfant prendre les jouets, les friandises ou la nourriture de l’animal. L'enfant a les siens, le chien ne doit pas être dépossédé de ce qui lui appartient.
  • Si le chien y est disposé, apprenez à l’enfant à jouer sans violence : on ne tape pas, on ne tire pas la queue ou les oreilles, on ne donne pas de coups de pieds et on ne lui grimpe pas sur le dos. Jouer oui, faire mal non. Par ailleurs, il s’agit de s’amuser ensemble, l’animal n’est pas le jouet (soyez vigilant avec les petits chiens qui ne sont pas des poupées). Si le chien n’a pas envie de jouer et qu’il préfère se retirer, l’enfant doit le respecter.
  • L’éducation de votre enfant s’entend avec les mots de son âge. Un petit de 6 mois ou un enfant de 6 ans, ce n’est pas du tout pareil. Vous devez adapter vos gestes et votre communication en fonction de l’âge de l’enfant et de sa capacité de compréhension. Pour un bébé qui fait du quatre pattes, il est évident qu’il n’a pas la conscience des codes de communication de l’animal et du danger. La surveillance à cet âge doit être accrue.
  • On laisse toujours un chien tranquille lorsqu’il mange ou lorsqu’il dort.

  • Vous avez adopté un chien en disant à votre enfant qu’il devrait s’en occuper. Soyez conscient que vous ne pouvez pas attendre d’un enfant le même degré de responsabilisation vis-à-vis d’un tiers que peut en avoir un adulte. Si l’enfant adopte, vous adoptez et vous prenez la responsabilité des soins quotidiens et de santé.


    L’éducation du chien

    Si un enfant s’éduque en présence d’un chien, l’inverse est aussi vrai. Il arrive d’observer des animaux dominants auxquels les propriétaires n’ont mis aucune limite. Ces chiens peuvent alors voir l’enfant comme un intrus à remettre en place et ce peut être le drame.

    Le chien a droit à son espace, au respect de son intégrité, mais tous les comportements ne doivent pas être acceptés. Un chien qui montrerait des signes d’agressivité sans que l’enfant ait eu de geste déplacé n’est pas normal. En cas de doute sur son comportement,  réagissez rapidement : consultez un vétérinaire, un comportementaliste animalier et surtout, ne laissez jamais votre enfant seul en présence de l’animal. Les chiens sont comme les enfants, ils ont leur caractère, leur personnalité. Vous pouvez vous sentir dépassé par la situation, mais il existe des professionnels pour vous aider : les accidents éventuels sont de votre responsabilité.



    Source : AVMA, American Veterinary Medical Association

    Ces articles pourraient également vous intéresser