Barbecue : quels dangers pour vos animaux de compagnie ?

Par Virginie Sowinski, le mercredi 11/05/2016 à 08h00

Il fait beau, il fait chaud et vous êtes de plus en plus tenté de sortir le barbecue pour profiter du soleil et de votre extérieur. Pourtant, ce qui est une partie de plaisir pour l’être humain peut mal tourner pour votre animal. Soyez vigilant et suivez ces quelques consignes.

Barbecue, grillade, quel risque pour votre animal ?

Bien sûr, il convient de ne pas laisser votre animal s’approcher du grill, mais les risques de brûlures ne sont pas les seuls qui doivent vous inquiéter.

Même s’il est tentant de partager ce que vous avez dans votre assiette avec votre animal, évitez. Les aliments consommés lors de barbecue sont souvent gras, mal supportés et peuvent causer une gastrite ou une pancréatite. Par ailleurs, un bout de gras qui toucherait le sol peut s’entourer de cailloux, et être ingéré sans ménagement par un chien gourmand. Une telle situation, si anodine soit-elle, peut conduire à une intervention chirurgicale d’urgence pour retirer la pierre coincée.

Sachez également que l’oignon, l’ail, le raisin, le chocolat, etc. sont des aliments toxiques pour les animaux. Inutile donc de donner à votre chien ou votre chat un bout de gras de poulet cuisiné à l’ail en pensant lui faire plaisir.

Faites attention aux déchets qui peuvent être ingérés et causer une obstruction, un étouffement, voire une perforation de l’œsophage ou de tout autre organe du tractus digestif : bâtonnets de brochettes, os en tous genres, épis de maïs, etc. Ne donnez volontairement aucun de ces aliments à votre animal et veillez à ce qu’il n’accède pas aux restes sur les tables ou aux poubelles (mettez-les dans un bac avec couvercle). Là encore, la seule solution serait le retrait chirurgical et la visite vétérinaire d’urgence.


Entre les aliments toxiques et les divers risques liés à l’alimentation humaine, il est préférable de ne rien donner de votre repas à votre animal. Pour que lui aussi profite de la fête, pourquoi ne pas lui offrir ce jour-là une friandise à mâcher ou tout autre aliment adapté à l’espèce animale que vous possédez ?



Source : Dr Amanda Conkling, Hôpital d'urgences vétérinaires Blue Pearl Veterinary (Michigan-USA), pour WZZM13.

Ces articles pourraient également vous intéresser