Les conditions pour un cochon de compagnie heureux !

Par Virginie Sowinski, le lundi 29/02/2016 à 08h00

C’est un animal familier qui séduit de plus en plus : le cochon de compagnie. Intelligent et affectueux, il remplace parfois un chien dans le cœur de leurs maîtres. Pourtant, il a ses besoins propres et l’environnement qui lui est offert doit correspondre aux attentes de son espèce...Une implication certaine pour le propriétaire. Petit tour d’horizon des bonnes conditions pour un cochon de compagnie bien dans sa tête.

Image title

Le cochon, un animal social

Même s’il est très proche de son maître, le cochon est un animal qui vit avec des congénères. C’est pour cela que dans le meilleur des cas, il est préférable des les adopter par deux. Attention aux adoptions en différé : il faut prévoir une phase d’intégration, les rencontres de cochons ne se connaissant pas pouvant virer à l’agression.


Conseil pour le cochon d’extérieur

Dans la nature, le cochon passe le plus clair de son temps à fouiller le sol avec son nez, à la recherche de nourriture. Son espace de vie, qu’il soit intérieur ou extérieur doit être enrichi pour lui permettre de reproduire ses comportements naturels.


Le cochon vivant à l’extérieur bénéficie normalement d’un environnement plus riche que celui vivant à l’intérieur. Cependant, des aménagements demeurent nécessaires à la fois pour éviter les destructions et à la fois pour lui permettre de s’épanouir. Une zone de « nourrissage » (appelée zone d’enracinement) est nécessaire : il peut s’agir d’une bassine ou d’un bac rempli de terre meuble, de sable ou même de paille où la nourriture sera répandue ou cachée.
Si le propriétaire n’est pas très regardant de l’état de son terrain, la nourriture pourra aussi être dispersée directement au sol et à divers endroits de la surface.


Conseils pour le cochon d’intérieur

Un cochon de compagnie gardé à l’intérieur peut facilement devenir destructeur si l'espace qui lui est proposé ne lui permet pas de fouiller pour trouver sa nourriture. Il est donc primordial pour le propriétaire d’aménager l’environnement pour lutter contre l’ennui.
Il est conseillé de fournir au cochon un espace dédié avec des lieux de repos (peluches, couvertures), des jouets facilement manipulables (comme des jouets pour jeunes enfants), des jeux à détruire (cordes en fibres naturelles ou journaux). Les balles à friandises ou Kongs, que l’on trouve pour les chiens dans le commerce, peuvent aussi être utilisés et sont très appréciés.

Le foraging est indispensable au bien-être mental du cochon. Plutôt que de lui donner à manger dans une gamelle, il s’agit de l’aider à reproduire le comportement de recherche de nourriture qu’il aurait dans la nature. Pour cela, prenez une grande bassine (type piscine d’enfant) remplie de balles et de cailloux plats : c’est l’idéal pour disséminer et cacher la ration.

Le fait de créer un espace dans une pièce à part est judicieux, car le cochon pourra y être laissé seul sans danger en cas de départ de son propriétaire. À l’inverse, un cochon qui erre dans un logement peut très bien décoller les papiers peints et cloisons fines, soulever le parquet, déplacer des meubles, etc. C’est aussi dangereux pour lui, car il peut ingérer des objets et risquer une perforation ou occlusion.


Vous pensiez adopter un cochon ? C’est un animal charmant, vous avez raison ! Simplement, comme pour tout animal, il faut d’abord se demander si le temps et l’environnement que vous souhaitez lui offrir sont suffisants. Il répond à ses propres besoins physiologiques et aux comportements sociaux de son espèce, pas aux vôtres, ni à ceux d’un autre animal familier. il ne s’agit donc pas de faire une projection d’une autre espèce (comme le chien). Un cochon heureux, c’est avant tout un cochon aimé et compris.



Source : Clinician's Brief

Ces articles pourraient également vous intéresser