Les conseils de première urgence pour sauver votre animal

Par Virginie Sowinski, le jeudi 04/02/2016 à 08h00

Un accident domestique, un animal malade, de la fièvre, etc. Comment devez-vous réagir ? L’Association américaine de médecine vétérinaire publie les conseils de première urgence pour vous aider à avoir les bons réflexes.

Gestes de première urgence chez le chien et le chat

En cas d’intoxication, le premier geste à avoir est d’appeler votre vétérinaire ou le centre antipoison. Ils pourront vous donner des conseils appropriés en fonction du produit ingéré : ne faites rien avant d’avoir leurs conseils et n’essayez pas de faire vomir votre animal.

Découvrez plus en détail les gestes à avoir en cas d’intoxication.


En cas de crise d’épilepsie, éloignez tout ce qui pourrait le blesser et n’essayez surtout pas de sortir la langue, vous risqueriez de vous faire mordre. 

Découvrez plus en détail les gestes à avoir en cas de crise d’épilepsie.


En cas de fracture, posez l’animal sur une surface plane avant de le transporter chez le vétérinaire, comme sur une civière.

Une précaution à prendre également si vous devez vous occuper d’un animal accidenté.


En cas de fièvre, tentez de refroidir votre animal avec un linge frais mouillé autour du cou ou sur le corps. N’utilisez jamais de glace !


En cas d’étouffement, vérifiez qu’il n’y a pas un corps étranger dans la gorge et tentez de le retirer à l’aide d’une pince à épiler. Attention, un animal paniqué peut mordre, un pas-d’âne peut être nécessaire.


En cas d’arrêt cardiaque ou respiratoire, il est nécessaire de mettre l’animal en position de sécurité et d’exercer une réanimation. Des gestes techniques qui ne sont, hélas, pas toujours couronnés de succès.


Apprenez à réaliser une réanimation cardiaque et respiratoire.


Avec un animal comme avec un enfant, personne n’est jamais à l’abri d’un accident ou de devoir agir en urgence. Nous espérons que vous n’ayez jamais à appliquer ces quelques consignes. Cependant, si vous deviez en avoir besoin, elles pourraient jouer un rôle décisif dans la prise en charge de votre animal malade.


Source : AVMA

Ces articles pourraient également vous intéresser