Conseils de soins : de la noix de coco pour les chevaux fourbus ?

Par Virginie Sowinski, le mardi 26/01/2016 à 08h00

Certaines pathologies comme la fourbure nécessitent des repas spécifiques avec une teneur en hydrates de carbone non structuraux (NSC) faible pour le contrôle des glucides et de l’insuline. Des chercheurs se sont récemment intéressés aux bienfaits de la noix de coco (chair séchée du fruit – coprah) dans l’alimentation du cheval. Résultats.

Noix de coco pour les chevaux fourbus

Des chercheurs australiens ont récemment étudié l’incidence de l’introduction de noix de coco (coprah) dans l’alimentation de chevaux. 

Ainsi, quatre individus ont suivi des régimes alimentaires distincts dans des conditions de vie et d’exercice similaires :

  • - Fourrages (NSC 7 %) ;
  • - fourrages et noix de coco séchée (NSC 11 %) ;
  • - fourrages et granulés (NSC 25,3 %);
  • - fourrages et alimentation sucrée (NSC 33,7 %).



Après les repas, des prélèvements sanguins ont été réalisés pour mesurer l’insuline et la glycémie. Il est apparu que la combinaison fourrages/coprah permettait d’obtenir le taux le plus faible de glycémie de l’expérience. L’alimentation exclusive de fourrages obtenait le niveau le plus faible d’insuline.
Par ailleurs, si l’insuline augmentait rapidement dans le cas des repas de fourrages/coprah, le taux n’était pas plus élevé qu’un cheval nourri exclusivement de fourrages, une heure après le repas.

Par contre, la nourriture composée d’extrudés et de fourrages était celle qui avait le plus haut niveau de glycémie et d’insuline plasmatiques, ainsi que le seuil NSC le plus élevé (85 %). Quant à la l’alimentation sucrée, le taux de glycémie était plus élevé et celui de l’insuline correspondait au taux de pointe relevé du coprah.


Bien que la noix de coco ait une réponse à l’insuline relativement faible, l’étude a démontré que cet aliment pouvait être envisagé dans le suivi des animaux ayant besoin d’un faible taux de NSC, comme les chevaux souffrant de fourbure ou de Syndrome métabolique équin.



Source : N. Richards, T.J. Kempton, The post feeding glycaemic and insulin response to copra meal in horses, Animal Feed Science and Technology, Vol.211 (2016)

Ces articles pourraient également vous intéresser